complémentaire - Principales interventions du Secrétaire Général et du Délégué Général d'

Débat Public Paris-Orléans-Clermont-Lyon (POCL). Extraits des verbatim que l’on peut retrouver dans leur intégralité sur « lgv pocl débat public.org »

  • performant - L’ouest-sud et les autres tracés - 03/2012

    « Après études et réflexions, a opté pour le tracé « ouest-sud », celui qui répond à un véritable aménagement du territoire, dans la mesure où il borde le maximum d’agglomérations et bassins de vie porteurs d’avenir de par leurs activités ...

  • objectifs,long terme - Sur le principe de cette LGV parfois contestée - 03/2012

    « ... nous avons pris acte de la nécessité de construire une ligne bis entre Paris et Lyon. Il y a un bouchon à faire sauter sinon, de cette immobilisation qui naîtrait sur la ligne LGV n°1, apparaîtrait très rapidement une paralysie de l’ensemble du réseau ferré français. Par ...

  • Province - Le tracé « Médian » pose problème... - 03/2012

    « ... non seulement pour l’Auvergne mais aussi pour le Centre où toutes les collectivités sont un peu mises au piquet. On voit bien que, non situées sur l’axe structurant, à chaque fois, il faut faire des rebroussements. Ce qui est important... va être au niveau des ...

  • finance - Sur le tracé Ouest-Sud : les questions des ratios, de clientèle et de coûts - 03/2012

    « Les ratios projetés par RFF méritaient manifestement une correction, dans la mesure où ils me semblent orientés. Pour la première fois, ce soir, vous avez publié un faisceau qui peut correspondre au barreau Est-Ouest. C’est la première fois. Je vous en félicite, mais à partir de ...

  • pollution - Les antennes à partir de la LGV - 03/2012

    « Un certain nombre de villes vont être rejointes à partir de la LGV par l’utilisation du réseau historique. J’ai lu la dernière livraison du bulletin de RFF et j’ai constaté que les Trains à Grande Vitesse subissaient des retards , des incidents en ligne et où ...

  • finance - Les temps de parcours et les fréquences affichés par RFF - 03/2012

    « Un opérateur ferroviaire a affirmé que les TGV Paris-Saint-Étienne effectueraient leur trajet via Lyon et non directement à partir de Roanne. Il y aurait donc pénalisation des voyageurs sur le plan du prix du ticket, pénalisation en temps de transport, 20 minutes, nous ...

  • Région,intermodalité - La gare nouvelle Auvergne TGV - 03/2012

    « J’aimerais revenir sur la gare nouvelle, qui est effectivement une formidable chance pour l’Auvergne. Je rappelle que la gare nouvelle doit apporter des fonctionnalités et des services supplémentaires et non pas se substituer à la gare centrale qui a toute son importance. ...

  • fer-route - La prise en compte du fret - 03/2012

    « Les lignes nouvelles, maintenant, sont à vocation plutôt mixte. Par conséquent, dans la conception du projet POCL, il faut prendre garde à ce que l’infrastructure ne présente pas ultérieurement des obstacles infranchissables. Il y aura des progrès, avec la motorisation répartie, ...

  • Province,Association,France - Un élément capital manque au dossier - 03/2012

    « L’opportunité qui n’a jamais été abordée vraiment en profondeur dans le débat, c’est l’opportunité de créer un véritable projet territorial d’envergure qui rapproche et unisse les 12 villes directement concernées par le POCL, dont Saint-Étienne et ...

  • Arc Atlantique - Le barreau Est-Ouest, ce n'est pas rien - 03/2012

    LE BARREAU EST-OUEST, CE N’EST PAS RIEN Trafics par section voyageurs (en millions de voyageurs) Trafic fret (en millions de tonnes) Rennes-Nantes 3,5 2 Nantes-Poitiers 4,7 4,5 Poitiers-Limoges 6 2,2 Angoulème-Limoges 1,8 3,4 Limoges-Clermont Fd* 4,5 4,6 Clermont Fd-Lyon* 7,2 5,4 Etude JLR ...

Bilan : un débat public rendu contestable par les ratios affichés

RFF a surpondéré le facteur « doublement de Paris-Lyon » : en effet, ses « modèles de calculs » sont calqués sur ceux utilisés sur ses LGV qui avaient, toutes, pour unique but de « doubler » des lignes existantes.

Le facteur « aménagement du territoire », qui constitue l’élément innovant et essentiel du projet POCL, n’a pas été quantifié ; « difficile à calculer », selon RFF, il a été réduit à ZERO !

Prudent, évitant un terrain de calculs non pratiqué jusqu’ici et s’en tenant aux seules caractéristiques qui lui donnent une assurance apparente (chiffres « incontestables » (sic)), RFF ne répond qu’à moitié à la commande de l’Etat (Loi Grenelle) qui tenait, pour partie, dans le doublement de Paris-Lyon, mais pour l’autre partie, tout aussi importante, dans la desserte d’agglomérations et de nouveaux territoires avec la perspective d’un projet territorial qui fait gravement défaut aujourd’hui.

Pas étonnant que plus on s’éloigne du tracé de l’actuelle LGV Paris-Lyon, en direction de l’Ouest, plus on a de mauvais ratios ; les coûts supplémentaires de linéaire à construire ne sont pas compensés par les bénéfices d’un meilleur aménagement du territoire que RFF a systématiquement voulu ignorer et réduit à ZERO.