Province - TRANSLINE ajoute, en Creuse, une gare européenne à une gare nationale

en Creuse, une gare européenne Aujourd’hui, la gare d’entrée et de sortie de la Creuse est celle de La Souterraine sur l’axe Paris-Orléans-Limoges-Toulouse (POLT).

La desserte ferroviaire de Guéret, sur la ligne ferroviaire historique Bordeaux-Lyon est tournée avant tout vers Limoges, à l’exception de l’unique liaison quotidienne Bordeaux-Lyon et d’un TER vers Montluçon.

Avec le projet TRANSLINE, la ville de Guéret serait desservie par la Branche Centrale Européenne aux destinations multipliées.

Ainsi, la Creuse disposera alors de deux gares d’importance : La Souterraine, sur l’axe historique POLT, pourrait voir ses fréquences augmenter avec, selon les propositions d’, un train par heure vers Paris et Limoges en alternant vers Paris une version directe ne s’arrêtant ensuite qu’à Châteauroux et à la Bibliothèque François Mitterrand et une version semi-directe s’arrêtant à St-Sébastien, Argenton, Châteauroux , Issoudun, Reuilly, Vierzon et les Aubrais.

La Souterraine accueillera une nouvelle clientèle, celle des « parcours intermédiaires », sur laquelle règne la voiture, le transfert modal étant, en effet, aussi souhaité pour des parcours La Souterraine-Châteauroux ou La Souterraine Vierzon ou Orléans.

De plus, dès l’ouverture de la LGV Poitiers-Limoges, et grâce à l’électrification St-Sulpice - Guéret, des TRIA pourront initier leur trajet de la préfecture creusoise vers Poitiers, Niort et La Rochelle, première phase de TRANSLINE.

Actuellement, l’heure est à la construction d’un nouveau réseau ferroviaire dans lequel chaque ligne, chaque barreau a une utilité propre et vient nourrir les autres.

La Creuse sera alors en mesure d’attirer de nouvelles activités et ainsi d’accueillir sa part de la croissance démographique nationale prévue d’ici 2030. Un beau défi ! Le désenclavement ferroviaire de ce département sera alors réalisé...