France,complémentarité - Iberian Rail Developement

Même si la Grande Vitesse pour les voyageurs était au cœur du colloque qui s’est tenu à Lisbonne les 17 et 18 février 2009, il a été beaucoup question du fret ferroviaire. La discussion a été très ouverte. Ainsi, le responsable de l’ADIF -le « RFF » espagnol- présent, a considéré que les voies à écartement ibérique libérées par les mises en service de LGV (ex. : Madrid-Barcelone) pourraient être utilisées par le fret international ?moyennant un changement d’essieux. Ce que d’autres récusent comme étant générateur de pertes de temps et d’augmentation des coûts.

Le Délégué Général d’ a pris des contacts avec différents responsables portugais et espagnols. Les Portugais veulent disposer d’un itinéraire alternatif avec une sortie plus rapide vers la frontière française et éviter un détour systématique par Madrid.

Si les projets Madrid-Lisbonne et Lisbonne-Porto-Vigo ont un calendrier de mises en service respectives en 2013 et 2015, par contre celui de la section Aveiro-Salamanca devrait se situer, selon les responsables rencontrés, à l’échéance 2020 considérée comme « raisonnable ».

Enfin, le ministre portugais des transports, M. LINO, a affirmé que le cap devait être maintenu en ce qui concerne la création de nouvelles infrastructures parce qu’elles constituaient l’un des moyens de combattre la crise actuelle et de préparer le renouveau des modes d’échanges de demain.