complémentarité,Atlantique - 24 janvier 2008 : colloque sur Poitiers-Limoges

Un colloque a réuni, le 24 janvier dernier, les acteurs concernés par les projets d’infrastructures entre la façade atlantique et Limoges. La LGV Poitiers-Limoges y occupait, bien sûr, une place centrale.

Un film d’une quinzaine de minutes, retraçant la problématique entre une RN 147 surchargée et une ligne TER en cours de modernisation, a bien mis en valeur les enjeux.

La LGV Poitiers-Limoges reliera les deux villes en 35 minutes, les rapprochera et donnera corps à un réseau ferroviaire de villes offrant une alternative à l’hypermétropolisation.

Ce Réseau de villes s’étendra jusqu’à La Rochelle et Tours avec notamment des synergies universitaires. La transversalité a, bien sûr, été prise en compte puisqu’elle ajoute un surcroît d’intérêt à la construction du Poitiers-Limoges.

Réseau de villes et transversalité : ces deux éléments, à eux seuls, justifieraient le Poitiers-Limoges, indépendamment et au-delà de la liaison avec Paris. Les projets locaux accompagnant l’arrivée de la LGV sont aussi les gages de réussite de ce projet structurant. L’Assemblée Générale d’ du 20 mars 2008 a adopté, dans sa motion finale, un vœu dont un extrait concerne le Poitiers-Limoges : « D’ores et déjà, un premier maillon de TRANSLINE est programmé, il s’agit du Poitiers-Limoges ». Curieusement, le projet de loi d’orientation et de programmation du Grenelle n’a pas retenu le Poitiers-Limoges dans la liste des LGV à construire d’ici 2020 tout comme le doublement de Paris-Lyon (branches Est et Nord de TRANSLINE). souhaite que ces oublis soient réparés.

Une lettre a été adressée en ce sens à Jean-Louis Borloo.