Région,soutien - CESR Auvergne et Rhône-Alpes, ensemble pour la T3A

Fin février, les CESR d'Auvergne et de Rhône-Alpes ont voté chacun de leur côté, le volet transport du rapport qui définit le paysage en ce domaine pour 2030.

« 4) Objectif à plus long terme : la T3A

A l'initiative de l'association , la T3A est une idée de projet de ligne transversale à grande vitesse voyageurs et fret reliant la région lyonnaise à la façade atlantique française et, au-delà, à la Péninsule ibérique.

Cette LGV, susceptible de s’inscrire dans un corridor européen Lisbonne-Kiev, a un impact incontestable sur l’organisation globale des transports ferroviaires en France et en particulier, sur les points de congestion inéluctables (Ile-de-France, Paris-Lyon...).

Cette perspective apporte une vision nouvelle du transport ferroviaire en France en rompant avec le centralisme vers Paris. (...)

C’est pourquoi la T3A mérite une mobilisation d’envergure des régions et des Etats concernés. Les deux CESR préconisent un plein soutien à la T3A avec la réalisation d’une étude préalable approfondie en lien avec la dizaine de régions concernées, les pays voisins, RFF et la SNCF. Ils encouragent les démarches conduisant à inscrire un financement de cette étude dans le Contrat de projet Etat-Région 2007-2013 des régions intéressées.

Cette étude devra rechercher le maillage optimal avec les réseaux ferroviaires existants. (ex : vallée du Rhône), et prévus (liaison transalpine, contournement ferroviaire Nord- Sud de l’agglomération lyonnaise).

Par ailleurs, il convient de veiller à ne pas opposer entre eux des projets qui se situent à des horizons de temps très différents ; au contraire, ces projets doivent s’inscrire dans une stratégie globale et cohérente de long terme. La T3A pourra, en effet, se réaliser par maillons successifs (phasage). »