ALTRO,hommes politiques - Le Président Pierre-Joël Bonté nous a brutalement quitté le 18 janvier

« Le pouvoir, oui, mais pour faire quelque chose », laissait-il entendre en humaniste qu'il était. Pour nous, ce quelque chose : c’est la TAA. C’est pourquoi salue la personnalité de Pierre-Joël Bonté qui avait soutenu, dès l’origine, le projet de la TAA. Une fois sa conviction faite, il s’en était fait le messager inlassable et nous épaulait dans nos démarches. Son expression, à l’adresse de l’un de nous au CESR d’Auvergne le 7 octobre « aujourd’hui, nous avons posé la première traverse » nous commande de poursuivre avec acharnement en vue de la réussite de ce projet TAA qu’il avait fait sien.

Michel Caniaux, Président d’, et Bertrand Salvat, délégué Auvergne, ainsi que d’autres membres d’, ont ainsi tenu à assister à ses obsèques le 21 janvier à Clermont-Ferrand.