Région - Il était une fois

Une ville moyenne, prisonnière d’un des nombreux couloirs Nord-Sud de notre France jacobine se morfondait à force de contempler ce que le siècle dernier lui avait légué : des rails allant de ville en ville à force de courbes et contre-courbes : l’offre de trafic TER y est large mais c’est le TGV qui draine les voyageurs vers la capitale ou vers la côte et le fret ferroviaire l’a désertée puisque la moyenne horaire déjà basse ne peut être affaiblie encore par des arrêts intermédiaires. Quant aux liaisons Est-Ouest , elles se sont éteintes. Va-t-elle s’intégrer dans la démarche TAA qui peut regénérer les trafics à 5O Kms alentours et se brancher à un axe ferroviaire magistral transrégional et européen ?

Le magistrat local peut mobiliser toutes les forces vives de sa ville sur ce projet et concevoir, en concertation, un nouvel avenir pour sa cité : les idées et suggestions en feront émerger d’autres...

Il peut aussi rester replié sur les quelques hectares communaux, sur lesquels il règne, en refusant de s’associer aux autres collectivités au nom de son « indépendance » qu’il aura sauvegardée, qu’il baptisera « victoire » : il désespérera ses administrés les plus actifs et ne cessera ensuite de protester contre une désertification qu’il aura lui-même victorieusement réussie !

À chacun de suivre... sa voie