politique - Point sur l'étude prospective

Un courrier a été envoyé le 7 novembre à Pierre Figueras, Conseiller technique du Secrétaire d’État aux transports, Dominique Bussereau, pour connaître la part de l’État. La réponse n’est pas encore parvenue, mais cette part pourrait être de 20 à 30 %. Toutes les collectivités locales sont sollicitées en sachant que l’étude, outre son aspect précision du projet TAA, agira comme un formidable levier fédérateur.