Transport 2020 n°10

Voir la cartographie

COURAGE ENGAGEMENT DETERMINATION

N °10, numéro symbolique qui invite à faire un premier bilan, un peu plus de trois ans après le n °1 et le vœu de la ville de Questembert comme seul soutien institutionnel. Depuis, le scepticisme a fait place à la confiance, puis à l’appropriation. Projet farfelu devenu un projet de long terme.

Une réflexion vivante qui, partie de la transversalité, est arrivée pour le moment à la définition de 6 grands réseaux ferroviaires au service des régions. Une réflexion innovante chaque fois enrichie par les apports des collectivités concernées lors de rencontres d ’échanges. La recette ?

Courage pour les initiateurs de braver railleries et indifférence pour remettre en cause la religion du centralisme parisien encore intact au niveau des infrastructures, particulièrement ferroviaires. Courage pour les élus et acteurs économiques qui les ont soutenus dès le départ au risque de fissurer la pensée unique.

Engagement au service des collectivités afin que leurs intérêts soient pris en compte dans ce projet au pouvoir fédérateur sans précédent. Engagement des collectivités vis à vis de leurs citoyens pour que ceux-ci bénéficient du meilleur système de transport qui soit, alliant aménagement du territoire et environnement.

Détermination en n’hésitant pas à relancer sans relâche les interlocuteurs institutionnels pour qu’ils s’engagent, au-delà de simples soutiens de principe, de manière chaque fois plus concrète. Détermination des élus qui s’engagent dans une course d’endurance.

Puis, récemment, la volonté de faire a émergé.

Aujourd’hui, la dynamique se renforce chaque jour, certains ayant vu les formidables opportunités offertes, d’autres auxquels on ne peut que souhaiter de les voir rapidement au risque sinon de se trouver en dehors du mouvement et de se voir préférer une relève qui, elle, aura compris les nouveaux enjeux.

remplit un vide en étant force de proposition active en matière d’aménagement du territoire avec une TAA nécessaire pour achever le maillage sans lequel il ne peut y avoir de réseau capable de représenter une alternative à la route.

Nul doute désormais que la TAA se fera à condition, toutefois, de s’allier toujours au courage, à l’engagement et la détermination.

  • développement durable,court terme - La subtile rupture - 01/2004

    Le CIADT ou le verre à moitié plein... C’est ainsi qu’ résume les résultats du CIADT du 18 décembre : des projets ferroviaires annoncés, des projets autoroutiers qui ne se feront jamais ! En effet, tout ce qui est doublon d’autoroutes existantes ne se fera ...

  • France,performant - Débat public du contournement autoroutier de Bordeaux - 01/2004

    Un impair a été fait confirmant la mascarade des débats publics qui peinent déjà à la recherche de légitimité : Alors que le débat public sur le contournement autoroutier de Bordeaux battait son plein à un mois de sa clôture fixée au 15 janvier, le CIADT du 18 décembre annonçait la décision de ...

  • performance - Questions - 01/2004

    Avec le réseau Armorique et les autres, ne recrée-t-on pas les anciens réseaux ? Il n’y a pas si longtemps que cela, la première desserte des territoires régionaux était effectuée par le premier train en provenance de Paris. Depuis, la régionalisation a corrigé ces situations ...

  • Région,court terme - Que faire des transversales en attendant la TAA ? - 01/2004

    Il ne s’agit pas de faire patienter vingt ans les habitants des zones desservies, ni de se servir de la TAA comme alibi pour justifier une quelconque inaction. Il faut utiliser dès maintenant le potentiel offert par ces lignes existantes : Donner un nouvel élan aux trains de nuit  : ...

  • transport - Former des groupes - 01/2004

    Après le groupe Auvergne... Demain de tels groupes verront le jour en Aquitaine et en Pays de Loire. Ils ont pour but de regrouper les citoyens autour de situations alternatives. En effet, aujourd’hui, les protestations contre des projets autoroutiers doublons se font nombreuses mais, on le ...

  • performant,Province - Feu vert pour la TAA - 01/2004

    Le CIADT déblaie la route de la TAA En effet, jusque là, la Bretagne, Rennes, l’Aquitaine... ne voulaient pas s’engager préférant mobiliser toutes leurs énergies pour leur bébé TGV respectif. Aujourd’hui, les bébés sont pris en charge avec un calendrier. La place est libre pour la ...

  • soutien - Ils ont dit... - 01/2004

    Eric Fournier, Vice-Président du Conseil Régional Rhône-Alpes : « On ne fera pas l’économie d’une mise à niveau des relations avec l’Atlantique. Je suis donc favorable à une réflexion avec les régions limitrophes sur un projet dynamique mais sans négliger le court ...

  • soutien - Nouveaux adhérents - 01/2004

    Conseil Régional des Pays de la Loire Communauté d’agglomération du Choletais et du Grand Roanne Communauté de Communes de Parthenay

  • France,Arc Atlantique - La jonction Alpes-Atlantique enfin réalisée - 01/2004

    ...dans les esprits. La réunion du 26 septembre à Lyon avait déjà posé des jalons que la rencontre récente avec Eric Fournier a renforcé : Rhône-Alpes attend des arguments solides pour s’intéresser à l’Atlantique et la TAA en est assurément un. Par ailleurs, l’adhésion du ...

  • Province,Arc Atlantique - Réseau Armorique modifié - 01/2004



    Lors de la présentation du Réseau Armorique aux décideurs bas-normands, ceux-ci ont affirmé qu’il ne pouvait y avoir de réflexion transport que normande. Voici donc la dernière version du réseau Armorique qui intègre donc trois nouvelles lignes normandes : Cherbourg-Rouen, ...

  • Province - Réseau Picardie Nord Champagne - 01/2004



    Ce réseau, comme les précédents, s’articule autour d’aéroports (Roissy et Bruxelles), et de lignes à grande vitesse qui le structurent (TGV Nord, Thalys, Eurostar, LGV Bruxelles-Luxembourg et Barreau Picard). Vitesse minimum de 160 km/h et cadencement horaire, ce réseau complété par ...

  • politique - Point sur l'étude prospective - 01/2004

    Un courrier a été envoyé le 7 novembre à Pierre Figueras, Conseiller technique du Secrétaire d’État aux transports, Dominique Bussereau, pour connaître la part de l’État. La réponse n’est pas encore parvenue, mais cette part pourrait être de 20 à 30 %. Toutes les collectivités ...