France,intermodalité,Arc Atlantique - La desserte terrestre de ND des Landes et le réseau Armorique

Voir la version modifiée


participe au débat public sur l’aéroport de ND des Landes et plus particulièrement sur les accès terrestres :

Au nom de l’intermodalité, Notre-Dame des Landes doit être connecté au fer pour les futurs employés et passagers de l’aéroport. Des solutions sont évoquées, mais rien de précis pour la solution ferroviaire alors qu’un réseau ferroviaire Grand Ouest est en cours d’élaboration sous l’impulsion efficace des conseils régionaux. privilégie une ligne nouvelle Nantes-Rennes car le nouvel aéroport est un atout pour parachever un réseau interrégional (13 lignes aux dessertes cadencées) au service des habitants de cinq régions !

Naissance du réseau Armorique autour de l’axe Nantes-Rennes, armature du système de transports collectifs régionaux, qui unit les deux villes en moins de 30 minutes, et partie intégrante de la T.A.A. offrant à la Bretagne et à la Basse-Normandie une ouverture sur un axe nord-sud (Bordeaux - Sud-Ouest - Péninsule ibérique) et est-ouest (Lyon - Italie - Europe Centrale).

Deux phases :

Phase 1 qui prend en compte :
  • la réalisation du TGV Le Mans-Rennes,
  • une nouvelle ligne Nantes-Rennes via ND des Landes,
  • l’électrification Nantes-Les Sables d’Olonne,
  • modernisation de Rennes-Brest et Rennes-Quimper pour permettre des liaisons en 1h30 entre ces villes (voir les propositions de l’Association Investir en Finistère).
  • mise à 200 km/h de Nantes-La Roche/Yon,
  • gare souterraine à Nantes (sous l’actuelle),
  • les dessertes voulues par les Conseils Régionaux,
  • contournement fret ferroviaire (et voyageurs) Savenay/Notre-Dame des Landes/Ancenis.
Phase 2 qui prend en compte :
  • construction de la T.A.A. Caen-Rennes et Nantes-Poitiers-Limoges-Clermont-St-Exupéry,
  • construction d’une ligne à voie unique entre Marans et Luçon pour ramener la distance La Rochelle-Nantes à parité avec la route,
  • construction d’une ligne Quimper/Landerneau pour boucler le réseau à l’Ouest avec le même niveau de performances,
  • gare souterraine à Rennes.
Le propos d’ n’est pas de valider le choix de la localisation de l’aéroport mais d’insister pour que soit prévue son intégration à un réseau interrégional. Un document reprend dans le détail toutes les propositions.

Sur ces schémas ne figurent pas les lignes complémentaires (Angers-Cholet, Plouaret-Lannion, Dol-Granville-Caen, Morlaix-Roscoff, Lamballe-Dinan-Dol, Nantes-Saint-Gilles/Pornic, ...)

Phase 1 :
Phase 1
Phase 2 :
Phase 2