Région,Association - Différents itinéraires possibles pour diffuser le trafic ibérique sur le continent européen

Différents itinéraires possibles pour diffuser le trafic ibérique sur le continent dont 50% sont à destination de l’Allemagne et de l’Europe de l’Est :


Tarbes-Lyon

via
Agen/Limoges*
via
Bordeaux/Limoges
(TAA)**
via
Toulouse/Limoge
(TAA)
via
Toulouse/Narbonne
694 km 742 km 760 km 735 km
- ligne ferroviaire à reconstruire entre Vic et Auch
- ligne à voie unique entre Auch et Nexon
- TAA Limoges-Lyon
- ligne à rénover entre Tarbes et Mont-de-Marsan
- TAA Bordeaux-Lyon
- ligne Tarbes-Toulouse-Limoges, double voie et électrifiée
- TAA Limoges-Lyon
- ligne double voie électrifiée
- saturation Narbonne-Lyon
11 heures 8 heures 10 heures 9 heures

* une variante   **deux variantes (choix d’) :
735 km
Agen-Langon + Ligne nouvelle Langon-Libourne (Pinaud)
9 heures
 
732 km 654 km
contournement ouest de Bordeaux (33 km): Pieroton-Mérignac-Bassens créer/reconstruire Aires/Adour-Langon =91 km
+ligne nouvelle Langon-Libourne (Pinaud)=46 km
reprise du projet d ’évite-Bordeaux vers Toulouse
8 heures 7 heures

Ce sont les deux variantes complémentaires à la solution via Bordeaux/Limoges qui ont la préférence d’ en offrant un contournement court de Bordeaux à l’Ouest avec desserte de Mérignac et un contournement long à l’Est.

La rencontre avec M. Elineau, Directeur Général Adjoint des Services du Conseil Général de Gironde a permi d’exposer ces possibilités qui prennent en charge le fret ferroviaire routier longue distance non plus pour le franchissement d’un obstacle naturel, mais sur un ensemble de plusieurs centaines de kilomètres contribuant ainsi à dégager les routes de manière effective et efficace et non plus symbolique, comme le demandent aujourd’hui les citoyens avant de l’exiger demain.


Tarbes-Dijon

via
Agen/Limoges*
(TAA Mâcon)
via
Bordeaux/Limoges
(TAA Mâcon)*
via
Toulouse/Limoge
(TAA Mâcon)
via
Toulouse/Narbonne
881 km 929 km 947 km 932 km
13h30 10h30 12h30 12h

*variante Aires/Adour-Langon-Libourne : 841 km soit moins de 10 heures.

Le trajet via l’Ile de France allonge de 120 km le parcours entre la Péninsule ibérique et l’Allemagne/Europe de l’Est, et même si, aujourd’hui, il constitue un des deux itinéraires les plus utilisés, cela ne durera pas à cause de la saturation de l’ensemble Transilien.