intermodalité - Troisième aéroport « parisien »

À l’heure où le dossier va être remis à plat... Dominique Bussereau déclare (Vie du Rail du 10 juillet 2002) qu’il faut tenir compte dans cette réflexion des plateformes aéroportuaires en régions. N’oublions pas, en effet, que 40% des passagers prenant l’avion dans les aéroports parisiens, viennent de province, et que le TGV est compétitif pour des trajets jusqu’à 3 heures.

Troisième aéroport « parisien »

Voici ce que donnerait la mise en réseau des quatre aéroports du réseau T.A.A. : Notre-Dame des Landes, Mérignac, Blagnac et Saint-Exupéry (soit 12 régions concernées et une zone de chalandise de 30 millions d’habitants). Condition première : qu’ils soient tous rattachés au réseau ferroviaire.