France - Un colloque pour se rassembler

Un colloque pour se rassembler

Une Communauté d’intérêts
des régions
atlantiques et du centre
est née

  • T.A.A. et Basse-Normandie
  • T.A.A. et Bretagne
  • T.A.A. et Pays de Loire
  • T.A.A. et Poitou-Charentes
  • T.A.A. et Aquitaine
  • T.A.A. et Limousin
  • T.A.A. et Auvergne
  • T.A.A. et Rhône-Alpes

T.A.A. et Basse-Normandie


Pour l’instant, cette région se sent encore éloignée de la T.A.A., et pourtant... à une époque, certains avaient esquissé l’idée d’un TGV des Estuaires : la T.A.A., c’est le TGV des Estuaires étiré jusqu’aux Alpes ! Le premier signe toutefois vient de la CCI de Cherbourg qui soutient la T.A.A.


T.A.A. et Bretagne


Le Finistère et Morbihan à la pointe de la dynamique.
Yvette Duval, Vice-Présidente du Conseil Général du Finistère, et Christian Guyonvarc’h, Conseiller Municipal de Lorient, avaient fait le voyage à Clermont-Ferrand pour que Finistère et Bretagne Sud ne soient pas oubliés.

Le 18 janvier a eu lieu à Vannes une conférence en deux volets, l’une avec les élus et les acteurs économiques qui a rassemblé notamment les CCI de Fougères, Rennes, CCIM, Nantes, et l’autre, avec le grand public. François Goulard, Député-maire de Vannes, a insisté pour que les communications soient prises au sérieux pour un ancrage à l’Europe qui passe aussi par Lyon. La T.A.A. répond, selon lui, tout naturellement à ces préoccupations.

Et si le Finistère, comme le Morbihan, qui se préoccupent de prospective, poussaient les autres départements bretons et le Conseil Régional à faire de même ?

Surtout, au moment où une ligne nouvelle, Nantes-Rennes, avec desserte de Notre-Dame des Landes, un des maillons de la TAA, s’impose désormais. N’oublions pas que c’est suite à l’inquiétude des acteurs économiques bretons de se voir marginaliser que l’idée T.A.A. est née. Dans cette course de fond, il ne faut pas se décourager et tenir bon !


T.A.A. et Pays de Loire


Michel Hunault, Vice-Président du Conseil Régional, soutient le projet sans ambiguïté et est décidé à l’inscrire aux schémas de services lors de leur révision en 2003. Ne pouvant finalement pas se rendre au colloque de Clermont, il avait délégué Christian Brisset, Vice-Président de la Commission Infrastructures et Transports, pour le représenter.

La CRCI et Ouest-Logistique, association regroupant des acteurs économiques de l’Ouest soucieux de ne pas rater le développement, étaient également représentées par Louis Tardivel.


T.A.A. et Poitou-Charentes


Participation de Frédéric Rouillé, Vice-Président du Conseil Régional, au colloque ainsi que du CESR avec Jacky Emon. Le Conseil Régional ainsi que les communautés d’agglomération de La Rochelle, Niort et Poitiers, ont adhéré à ; Jacques Santrot, Président de la Communauté d’agglomération de Poitiers et Président de l’association les Villes européennes de la grande vitesse développe un véritable partenariat avec . Geneviève Perrin-Gaillard, Député des Deux-Sèvres, a organisé une conférence de sensibilisation à Niort ; motion du Conseil Général des Deux-Sèvres présidé par Jean-Marie Morisset ; soutien également du député de Charente-Maritime Dominique Bussereau. Non, vraiment, le Poitou-Charentes par ce consensus total et exemplaire a bien saisi l’intérêt de la T.A.A.


T.A.A. et Aquitaine


Jean Espilondo, Député des Pyrénées-Atlantiques, en tant que passionné d’aménagement du territoire et promoteur de la traversée des Pyrénées par un tunnel de base, s’est montré « sensible à la T.A.A. qui mêle développement du ferroutage, report modal et surtout un meilleur aménagement du territoire ». De même, Marcel Cazalé, Président du CESR, a exprimé son intérêt et celui des CESR atlantique.

Déjà les CESR des régions atlantiques travaillent ensemble, cette coopération pourrait s’étendre aux CESR Limousin, Auvergne et Rhône-Alpes, pour promouvoir la T.A.A. Et pourquoi pas, un colloque organisé par ces CESR. Alain Juppé s’est exprimé clairement sur la T.A.A. (ils ont dit...)


T.A.A. et Limousin


M. Jouve, Vice-Président de la commission transports de la région, a confirmé que celle-ci n’entendait pas se tenir à l’écart de la dynamique T.A.A.

Limoges a adhéré à .


T.A.A. et Auvergne


Serge Godard, maire de Clermont, n’a pas marchandé son soutien tout comme Pierre-Joël Bonté , Président du Conseil Général du Puy de Dôme, qui a vu dans la T.A.A. un outil pour fédérer, et bien relier à l’extérieur, ce Grand Massif Central qu’il appelle de ses voeux. Le CESR était représenté par M. André Rey, Vice-Président de la commission transport, qui a réaffirmé le soutien de son assemblée au projet T.A.A.


T.A.A. et Rhône-Alpes


Bernard Soulage, Président de la Commission Communication et Transport du Conseil Régional s’était fait représenté par Christian Avocat, conseiller régional. Ce dernier a confirmé la récente conversion de la région en matière d’intérêt pour cette façade atlantique, complémentaire pour l’aspect maritime, et dont l’accès doit être traité à parité de performances avec les autres points cardinaux.