Région - Gens de l'Est, gens de l'Ouest ?

Sur l’air du rat des champs et du rat des villes, il y aurait des personnes qui dénieraient à nos régions atlantiques de bénéficier des infrastructures nécessaires à son développement. Cette opposition serait la traduction de la crainte que la TAA ne vienne contrarier des projets plus à l’Est. Or, nous avons vu dans le numéro précédent, que loin de s’opposer, le projet Rhin-Rhône, par exemple, et la TAA sont complémentaires en offrant un itinéraire performant Est-Sud-Ouest sans passer par le bourbier, en termes de fiabilité, parisien. De même, il n’y a aucun sens à opposer court/moyen terme avec le long terme, il n’est pas pertinent d’opposer deux projets inscrits dans une même continuité européenne. Tous les projets sont prioritaires, c’est l’ingéniérie financière qu’il convient de modifier afin qu’elle donne vraiment aux décideurs les moyens de leurs ambitions affichées. Nous, gens de l’Ouest, serions les habitants d’une région sous-peuplée ? Allons, gens de l’Est, cessons de nous envoyer des politesses à la tête, vous avez autant à gagner d’un projet, en apparence seulement, atlantique.