Assemblée Générale - Redéfinition de la stratégie d'action

VERSION PROJET

Globalement le débat de fond fait ressortir la nécessité de repartir de l'avant pour convaincre les décideurs et les pouvoirs publics du bien fondé de la Via Atlantica avec dans le viseur l'échéance de 2023 pour la révision du schéma du Schéma du Réseau Transeuropéen de Transport qui n'est finalement pas si éloignée que cela.

Les points forts de la Via Atlantica sont rappelés : L'importance de prendre en compte la multifonctionnalité dont le fret longue distance pour les infrastructures, l'optimisation des infrastructures à construire pour réaliser trois grandes liaisons ferroviaires transversales, la dimension européenne, le renforcement de l'Arc Atlantique et de ses ports.

Les actions concrètes suggérées :

Financements :

  • Europa : La possibilité d'obtenir des financements est évoquée via des dispositifs européens. Trois objectifs FSE, FEDER, les projets de coopération territoriales, 3,8 milliards d'euros de subventions Intereg A tranfrontralière Intereg B, Fonds européens pour les investissements stratégiques.
    Il a été demandé à Michel Caniaux d'étudié de trouver la possibilité de nouveaux financements par ce biais.

Démarche de plaidoyer :

  • Faire un travail de démarchage auprès des députés européens
  • Prendre contact avec Hervé Morin (Haut Comité du Système de transport ferroviaire)
  • Le nouveau dirigeant de SNCF Réseau est Patrick Jantet
  • L'objectif est posé d'organiser un nouveau colloque à Bruxelles en 2018

Amélioration de la communication de l'association (en interne et externe)

  • Mettre en place une mailing liste pour le bureau et le CA
  • Newsletter – Adhésion en ligne

Autre :

  • Adhésion aux associations promouvant les LGV Interconnexion Sud TGV Rhin Rhône TGV Grand Centre Auvergne.