Vichy Val d'Allier - Débat Ligne Nouvelle Paris-Normandie

Le projet LNPN est un projet totalement différent du POCL. L'accent est mis sur la structuration des territoires normands. Le projet comprend deux parties :

  • La traversée du Mantois pour laquelle une solution doit être trouvée pour que le trafic banlieue extrêmement dense ne soit pas un obstacle au développement et à la qualité des relations Paris-Normandie. La vitesse envisagée est 200 km/h.
  • La partie normande où la vitesse envisagée est de 250 km/h.

Si le consensus est total pour la traversée du Mantois, la création d'une ligne nouvelle au-delà fait polémique, certains plaidant pour la modernisation du réseau existant.

Il y a 3 scénarios : le C est le plus complet en permettant un plus avec une liaison Le Havre-Caen en 40 minutes, contre 1h par la route (le ferroviaire est disqualifié au-delà d'une heure sur cette relation), ET une sortie sud pour le port du Havre dont les flux qui n'ont rien à y faire éviteraient le noeud rouennais. Mais comme dans le POCL avec le scénario Ouest-sud, c'est celui qui est présenté comme le plus cher, le plus dommageable pour l'environnement, etc... Le plus séduisant mais qui fait fuir...

Le projet LNPN prolonge le parcours TRANSLINE en achevant le grand contournement du Bassin Parisien. On sait que ce dernier projet est à mettre en relation avec le Paris-Amiens-Eurotunnel : ces portions d'axes, complétant TRANSLINE, seront au gabarit C sur l’ensemble du parcours de l'Angleterre à Turin. Seul, cet itinéraire sera susceptible d'assurer le cheminement de tout type de conteneur sans rupture de charge : c'était l'un des arguments mis en valeur dans notre contribution au SNIT concernant le Barreau Est-Ouest qui nous avait valu des remarques positives du service transports du Ministère.