ALTRO - Actions menées par depuis la dernière AG

Bertrand SALVAT lit le message adressé par le Président René SOUCHON aux congressistes :

Regrettant le contre temps qui l’a éloigné de Rennes il prie l’assistance de bien vouloir l’excuser de son absence : il a demandé in extremis à Michel CANIAUX de diriger cette assemblée. Il fait le point sur le bilan du dernier trimestre :

« Depuis notre dernière Assemblée de St Etienne, le 13 mars dernier, quels éléments majeurs sont à relever ?

« Notre participation au Salon International de la Logistique qui s’est tenu à Paris les 24, 25 et 26 mars. De nombreux contacts ont été noués : collectivités, chargeurs, instances portuaires, parlementaires...
Notre Délégué Général vous en donnera des détails.
Cette action de représentation est extrêmement importante et doit se poursuivre : nous devons aller au-devant de tous les partenaires possibles et nous inscrire durablement dans le paysage du " monde " ferroviaire.
Nous avions édité pour l’occasion un numéro de Transport 2020, numéro 19, spécialement dédié au transport fret de TRANSLINE, dont je pense que vous avez vous-mêmes apprécié la qualité du contenu.

« La campagne des élections européennes devait être l’occasion pour notre Association de se faire connaître et de questionner les têtes de liste des 4 euro-circonscriptions relevant de notre champ géographique. Le travail a été exécuté en temps et en heure le 18 mai pour 40 envois et le 23 mai pour 14 envois concernant les dernières listes déposées la veille.
Nous devons regretter de n’avoir reçu que 3 réponses dont une téléphonée : c’est peu. Fallait-il relancer par téléphone ? On imagine que les candidats étaient par monts et par vaux et que les conditions qui ont prévalu lors de cette campagne électorale ne se prêtaient pas à l’étude approfondie d’un dossier particulier, aussi essentiel qu’il nous paraisse.
Il n’y a aucune raison de baisser les bras : les élus, nouveaux comme anciens, seront contactés à nouveau si, comme moi, vous le jugez utile.

« Les ateliers thématiques sur le Poitiers-Limoges ont continué à se réunir et nos représentants y ont été assidus tout en y siégeant en force de propositions concrètes pour faire avancer ce chantier qui, ne l’oublions pas, est un maillon essentiel de TRANSLINE.
Une réunion publique d’information a été tenue, le 4 juin, par 3 membres du C.A. et le Délégué Général : elle a donné lieu à la diffusion d’une meilleure connaissance du projet TRANSLINE et de son intérêt pour les Limousins : elle a été annoncée par la presse par une page entière de La Montagne/Le Populaire comme elle a été suivie d’un compte-rendu d’un quart de page par ce quotidien (édition régionale).

« La finalisation de l’adhésion de NANTES Métropole s’est déroulée le 15 juin 2009 et nous nous félicitons de l’apport de cette grande métropole de l’Ouest qui, avec Rennes, va contribuer à harmoniser géographiquement les composants de notre réseau d’adhérents le long de TRANSLINE.
De même je salue l’adhésion de la Communauté de Communes de Fougères à laquelle a œuvré son député Thierry BENOIT, membre de notre conseil d’administration, avec une promptitude remarquable puisqu’il s’était fixé ce but à St Etienne.

« L’adhésion de CODERAIL, l’association des défenseurs du rail de MONTLUCON, constitue également un évènement. En effet, des associations viennent renforcer  ; nous comptions déjà l’ASCOL, nous en compterons dans quelques semaines une autre en région clermontoise, ce qui élargira l’assise citoyenne de notre structure.

« Des contacts ont été poursuivis avec les autorités du Piémont en vue de son adhésion : Michel CANIAUX a suivi ce dossier de près et vous précisera son état d’avancement.
Il serait également question d’une autre métropole un peu plus à l’Est mais nous n’en sommes qu’à la phase des pré-contacts et nous resterons discrets.

« Un certain tracé du "Paris-Lyon bis", qui ne nous convenait pas, semble avoir du plomb dans l’aile : certaines de nos observations ont sans doute eu de l’effet. Mais nous devons rester vigilants et prêts à réagir à nouveau.

« Moi-même j’ai officiellement fait diffuser, sur le site de la région Auvergne, ce que pourrait être un tracé plus conforme à la logique du système TRANSLINE, la ligne "verte" correspondant à toutes nos délibérations antérieures : j’ai défendu les intérêts d’une Auvergne qui était exclue a priori d’une LGV continue de Paris à Clermont comme d’ailleurs ceux du bassin de Roanne écarté lui aussi du bénéfice de cet équipement ferroviaire.

« Dans le cadre des autres missions que j’assume, notamment au niveau européen, je ne manque pas une occasion de faire état du système TRANSLINE.

« Tout cela pour dire que nous avançons sur tous les plans.

« Il nous faut poursuivre.

« Je prendrai connaissance de toutes vos propositions de ce jour et vous donne rendez-vous à Montluçon à la date que vous fixerez dans la première quinzaine d’octobre... »