AG ordinaire - Actions proposées ou suggérées

René SOUCHON passe au volet communication de l’association et souhaite que l’association, dont les moyens sont certes limités mais qui, désormais, n’a plus d’étude à payer, réoriente désormais son action à court et moyen terme vers des actions de communication larges avant le CIACT ou la loi de programmation post-grenelle.

Un exemple de ce qui peut être réalisé est fourni par la projection du film « Poitiers-Limoges : un enjeu national pour l’aménagement du territoire », à l’initiative des collectivités qui pilotent le lobbying pour ce maillon de Transline.

Comme suite à la diffusion du film, le président évoque que cet exemple est à suivre favorablement.

Xavier HURTEAU indique que le coût de ce film, co-financé par la Communauté d’Agglomération de Poitiers et la Ville de Limoges, est approximativement de 20.000 €.

Chacun est invité par le Président à présenter ses prochaines initiatives et René SOUCHON réitère la proposition de Jean-Pierre AUDY de créer un Comité de personnalités associées à et qui soutiendrait le projet TRANSLINE. Le rôle de ce comité est encore à définir mais il pourrait servir à la fois de comité de soutien et/ou de comité scientifique de l’association.

René SOUCHON continue également en indiquant que le site de l’association devra être rénové afin d’intégrer éventuellement des éléments videos qui d’ailleurs, peuvent également être mis en ligne sur des sites de diffusion gratuite type « dailymotion » ou « youtube », et ce, afin de sensibiliser toujours plus autour du projet et de créer du flux vers le site de l’association.

Il suggère également la mise en place d’une newsletter afin que les citoyens, en grand nombre, s’approprient le projet et que l’association puisse se réclamer d’un nombre d’adhérents ou de sympathisants non-institutionnels beaucoup plus grand qu’aujourd’hui.

Odile SAUGUES indique qu’elle souhaite prendre contact avec Bernard ACCOYER, Président de l’Assemblée Nationale pour créer un groupe d’étude parlementaire sur Transline.

Maurice JEANNEAU, ancien responsable d’une structure intercommunale (Nantes), va prendre en charge la sensibilisation des Pays de la Loire.

Jean-Yves. LAVERGNE qui représente la CCI de Limoges et de la Haute-Vienne confirme la concordance d’approche de la transversalité et la volonté d’action commune.

Yves THOMAS, vice-Président du Port Autonome de La Rochelle, va s’impliquer auprès des organismes portuaires qu’il connaît bien (« sans le ferroviaire les compagnies maritimes ne marcheraient pas ». Il estime, comme d’autres membres qu’il faut s’adresser à des compagnies opératrices de transport et aussi à de futurs opérateurs ferroviaires.

André MARCON (CRCI Auvergne) indique « nous comptons accompagner votre projet ».

Michel DOLY, Président du CESR d’Auvergne, a confirmé à René Souchon son initiative de réunir les CESR concernés par Transline : cette information est corroborée par Daniel COFFIN, Vice-Président du CESR, qui indique la date de cette réunion : le 2 juillet 2008.

Daniel COFFIN insiste sur la saturation du sillon rhodanien et demande que l’on veille à ce que le maillage autour de Transline soit aussi pertinent qu’autour de la LGV Est. Il faut développer la croix ferroviaire autour de Clermont. Guillaume BERTRAND insiste sur les relations à mettre en œuvre avec le milieu associatif : à son niveau, il va multiplier les contacts.

Noël COLLOMB co-président de l’Association pour la Sauvegarde des Côteaux du Lyonnais qui regroupe plusieurs milliers d’adhérents expose les difficultés à se faire entendre du Conseil Général du Rhône et du milieu lyonnais en général : les efforts entrepris seront poursuivis.

Jean-Marc MIGUET voudrait que notre slogan « trois branches un projet » soit popularisé via des spots publicitaires. Il suggère aussi que nos documents soient traduits en italien, en espagnol.

Bertrand SALVAT fait état de réunions passées et à avenir dans le cadre d’associations de quartiers : le projet passe bien dans le public quand il est explicité. De même l’impact de notre présence au GART a été important. Il faut veiller à participer aux salons, expositions etc...

André PAMBOUTZOGLOU (Vice Président du Conseil Régional du Limousin) insiste sur la rénovation parallèle de la ligne TER Limoges Poitiers et souhaite, pour Transline, un échéancier gouvernemental.

René SOUCHON prolonge son intervention en montrant la complémentarité entre LGV et réseau TER : «  la bataille pour la liaison Est-Ouest et la liaison Nord-Sud doit être menée de façon concomitante ». Il est également d’accord avec André PAMBOUTZOGLOU pour aller vite et faire acter le projet d’ici l’automne. Reprenant certains éléments très bien démontrés dans le film, il estime nécessaire la réalisation du barreau Limoges-Poitiers selon le calendrier annoncé par le gouvernement et indique qu’il se joindra à toutes initiatives des acteurs locaux qui iront dans ce sens.

Enfin, René SOUCHON conclut la tenue de l’A.G. en exprimant son espoir que l’Aquitaine portera enfin son regard vers l’Est qui ne peut la laisser indifférente sur le plan de son développement et que la Région Pays de la Loire prendra conscience de l’intérêt que peut lui apporter Transline en terme de facilités et de volumes d’échanges.

Le Président indique que l’ensemble des pistes évoquées feront l’objet d’un compte-rendu et d’une approbation en CA après estimation financière. Il mandate le Délégué général pour veiller à leur suivi.

Il invite les membres du CA à demeurer dans la salle.