Poitiers - Procès-verbal

Le quorum du quart des membres étant atteint, le Président Caniaux introduit l’AGE :

« Il y a un an, lors de l’Assemblée Générale 2006 qui se tenait dans les locaux du Conseil Régional Rhône-Alpes, René Souchon avait dit que le moment était venu de passer à la vitesse supérieure, ce dont, à , nous convenions tout à fait. Le temps était venu de passer de la phase de sensibilisation que nous avions conduite jusque-là pour aborder et mettre en œuvre celle d’un véritable lobbying qu’il était difficile de mettre en œuvre pour une équipe de bénévoles. Certes, nous pouvons estimer qu’ est, désormais, bien connue dans les milieux spécialisés du transport mais il faut aller au-delà de ce cercle. »

C’est pourquoi, un projet de statut a été élaboré, projet qui a été envoyé, il y a un mois, à tous les membres d’, lors de la convocation à cette AGE. A ce jour, aucune remarque ne nous a été communiquée, mais le Président Caniaux propose à l’assemblée de revoir l’ensemble des articles après une courte présentation des différents chapitres.

Il faut réussir le consensus autour du projet ; doit donc être audible et crédible.

Dans l’objet, affirme sa vocation de réflexions, de prospectives et d’actions en matière d’aménagement du territoire avec l’objectif de la réalisation de la T3A mais aussi de l’élaboration d’une feuille de route de l’aménagement ferroviaire et, plus généralement des modes de transports dans les territoire dont la T3A constitue la colonne vertébrale : le Grand Ouest et le Massif Central (6 régions et 22 départements). Il ne doit pas pouvoir être reproché à de délaisser la desserte des territoires.

Pour qu’ soit davantage entendu, le Conseil d’Administration, composé jusqu’à ce jour des seuls membres associatifs s’élargit aux politiques et aux acteurs économiques. La réussite d’un projet tient dans cette alliance comme celle qui a permis, en d’autres temps, la réalisation du plan routier breton.

Il est proposé que le Conseil d’Administration soit composé de 28 membres :

Le Bureau est composé de 10 membres :

  • Un Président
  • 6 Vice-Présidents dont 4 VP régionaux (Grand-Ouest,Sud-Ouest-Central,Saône-Rhone)
  • Un secrétaire général
  • Un trésorier et Un trésorier-adjoint

Les Délégués Régionaux ont pour mission :

  • de recruter et d’animer les soutiens « opinion publique »
  • d’assister le Vice-Président responsable de leur territoire
  • de participer à la sensibilisation des élus.

Ils se répartissent comme suit :

Un poste de Délégué Général est créé, sous l’autorité du Président, avec pour mission de :

  • muscler le lobbying
  • suivre et superviser les études concernant la T3A,
  • plaider et faire émerger la complémentarité des projets LGV avec la T3A
  • être à l’écoute de toutes les réflexions sur la grande vitesse
  • établir le lien entre projets locaux, contrats de Projet et T3A,
  • contribuer à l’élaboration de la feuille de route cohérente pour l’aménagement grande vitesse et ferroviaire en général du Massif Central
  • animer des réunions de travail
  • communiquer sur les avancées de la T3A
  • organiser des voyages d’études.

Et d’en rendre compte au Président, au Bureau et au C.A.

Une précision est actée : les élus politiques comme les responsables d’organismes économiques détiennent leur mandat dans l’association pour le temps de leur mandat dans l’assemblée dont ils émanent.

Après un examen attentif du projet des statuts, ceux-ci sont adoptés à l’unanimité.

Les nouveaux statuts étant votés, il y a appel à candidature pour les membres du nouveau Conseil d’Administration (CA) étant entendu que les membres de l’actuel CA ont confirmé leur candidature lors de l’AG ordinaire.

La question est posée s’il y en a de nouveaux :

Ils sont élus.

Le Conseil d’Administration n’étant pas complet, Michel Caniaux, déclare que l’élection du Président ne peut se faire qu’à titre intérimaire. Il déclare qu’il y a urgence à agir, qu’il souhaite qu’un nouveau Président soit élu pour cette nouvelle phase qui s’ouvre et qu’en conséquence il ne se représente pas à la présidence.

Il propose la candidature de René Souchon qui vient d’être élu au CA avec pour mission de susciter d’autres adhésions, d’autres candidatures et de convoquer une AG dans les trois mois, soit mi janvier, un délai qui permettra de compléter et finaliser la nouvelle structure d’ en vue de confirmer à titre définitif sa responsabilité de président et les mandats des membres du Bureau.

L’AGE accepte cette résolution

René Souchon accepte la Présidence et propose que Michel Caniaux soit élu Vice-Président en attendant qu’il puisse être le Délégué Général, une fois réglées les démarches administratives en vue de sa mise à disposition.

René Souchon affirme son engagement pour faire avancer ce « beau projet d’aménagement équilibré et solidaire du territoire, projet capital à la fois pour le dynamisme, le développement et la dignité des territoires mais surtout inévitable pour construire une alternative au tout-routier. Dans le contexte actuel d’épuisement des énergies fossiles, a-t-il ajouté, le train est à l’aube d’une nouvelle jeunesse si les conclusions du Grenelle de l’Environnement se révèlent à la hauteur des enjeux de la mobilité durable. »

Sans cette transversale devenue indispensable, le Massif Central, 22 départements, l’équivalent du Portugal, et ses quatre millions d’habitants sont condamnés.

C’est pourquoi, René Souchon va s’attacher à être au rendez-vous des prochaines étapes, dont une à très court terme : en effet, le 30 octobre, il a demandé à être reçu par le Secrétaire d’Etat aux Transports, D Bussereau, pour évoquer la liaison Paris-Clermont par TGV dans le cadre du doublement de la ligne Paris-Lyon. Pour René Souchon, il doit y avoir complémentarité entre cette opportunité et la T3A.

Compte tenu de l’importance du projet T3A, il va écrire au Président de la République et au Premier Ministre ainsi qu’aux Présidents de toutes les collectivités concernées (Régions, départements, agglomérations...).

Il compte également rencontrer rapidement Jacques Barrot et susciter de nouvelles adhésions parmi lesquelles celle de l’Aquitaine, dont le Président est Président de l’ARF, mais aussi des villes comme Moulins, Montluçon... et des acteurs économiques de premier plan comme Michelin.

Il évoque aussi le prochain ciact qui a de grandes chances d’être tenu à la fin de l’année pour concrétiser certaines orientations du Grenelle de l’Environnement.

Enfin il va aussi orienter son action en vue des prochains CPER 2013-2020.

Il assure que nous pourrons compter sur lui et qu’il se sent libre pour développer une telle vision prospective qu’il aimerait voir partagée par un plus grand nombre d’élus. Anticiper ce qui peut se passer même à 30 ou 40 ans est une des facettes du rôle de l’élu responsable. Il conclut en sa forte volonté d’aboutir.

Pour lui, tout grand projet est né au départ d’une utopie. La T3A, qu’il qualifie de « beau projet », n’échappe pas à la règle. Il précise que ce projet européen à finalité économique et d’aménagement du territoire doit être mené avec ordre et méthode. Il se félicite des résultats encourageants en matière de trafic qu'a révélés l'étude. Enfin, le besoin de populariser la démarche lui apparaît évident et le premier colloque sur la T3A qui se tiendra le 26 octobre doit y participer.

Des questions sur l’appellation Transline lui sont posées : Transline ou T3A ? René Souchon souligne que, pour le moment, il ne s’agit que d’une appellation slogan retenue pour le colloque.

L’AGE valide les candidatures déclarées au CA.

  • 12 élus : René Souchon (11 sièges reste à pourvoir)
  • 11 associatifs : Guillaume Bertrand, Pascal Bironneau, Christian Bourdoiseau, Michel Caniaux, Jean-Noël Debroise, Ludovic Fouché, Antoine Menegaux, Jean-Marc Miguet, Philippe Monteret, Bertrand Salvat, Ronan Viel
  • 5 économiques : CCI de Niort (4 sièges restent à pourvoir)

Dans la suite de l’AGE, et en présence de celle-ci, le Conseil d’Administration élit René Souchon à la Présidence d’.

Il est entendu qu'au départ de Michel Caniaux pour le poste de Délégué Général, Gérard Franc siégera à sa place au CA avec le titre de délégué Ile de France/Europe. Les autres Délégués régionaux sont désignés :

  • Aquitaine/Euskadi : Ludovic Fouché
  • Auvergne : Jean-Marc Miguet
  • Grand-Ouest (Basse-Normandie, Bretagne, Pays de Loire) : Ronan Viel
  • Limousin : Guillaume Bertrand
  • Poitou-Charentes/Centre : Pascal Bironneau
  • Rhône-Alpes : Philippe Monteret

Le nouveau Président, René Souchon, fait alors appel à des candidatures pour le Bureau intérimaire. Sont élus :

  • Vice-Président : Michel Caniaux
  • Secrétaire Général : Bertrand Salvat
  • Trésorier : Christian Bourdoiseau
  • Trésorier adjoint : Jean-Marc Miguet
  • Webmaster : Antoine Menegaux

René Souchon demande au Trésorier de lui faire une proposition pour un premier budget prévisionnel. Ce sera possible après la réunion du premier Bureau qui pourrait intervenir rapidement après le colloque.

L’ordre du jour étant épuisé, la séance est levée. René Souchon accueille alors les journalistes pour sa conférence de presse.