Association - Conclusion

Pierre-Joël Bonté : la T.A.A. est bien une affaire européenne. Et pour ceux qui en douteraient encore, il suffit de prendre l’exemple du maritime. Il existe une saturation maritime, l’Europe a besoin des ports atlantiques, et s’il n’y pas de lignes ferroviaires ferroviaires capables d’absorber ce fret ferroviaire, ce sera une catastrophe.

Geneviève Perrin-Gaillard : convaincre autour de nous à commencer par nos voisins, rien qu’au nom de nos enfants c’est quelque chose de formidable et rien qu’en leur nom on doit continuer cette mobilisation extraordinaire.