Association,TGV - La transversalité immédiate à l'inauguration du Poitiers-Limoges

Celle-ci donne naissance à un axe structurant de la région Guéret-Limoges-Poitiers-Niort-La Rochelle
Coopération entre les universités de l'axe (Poitiers 25 000 étudiants, Limoges 17200 et La Rochelle 8 300).

Investissement : Shunt de St-Sulpice Laurière (25 millions) + électrification St-Sulpice-Guéret (45 millions) soit 70 millions. Un signal fort envoyé à la Creuse comme partie prenante de la région ALPC Guéret-La Rochelle en 2h55.

cf virgule de Sablé : RFF à l'époque n'y croyait pas. Il s'agissait d'utiliser la LGV Bretagne-Pays de Loire pour des relations interrégionales.. Les régions Bretagne et Pays de Loire insistèrent . Un potentiel de 340.000 voyageurs fut trouvé qui donnera lieu à 8 AR Rennes-Laval-Angers-Nantes.

La prise en compte de cette transversalité immédiate permet :

  • 4 relations transversales :
    • une structurant la région ALPC
    • deux assurant l'accessibilité et le rayonnement de la région à l'extérieur avec Périgueux-Limoges-Poitiers-Tours-Nantes et Brive-Limoges-Poitiers-Tours-Rennes et structurant l'espace atlantique.
    • une assurant la relation de l'Indre et de la Creuse avec Bordeaux en complément de la ligne via Périgueux.
  • 20 à 25 trains par sens entre Poitiers-Limoges, visant à favoriser les copérations entre les deux villes.
  • 4 directs Paris-Limoges au lieu d'un seul, permettant de rapprocher un peu plus Brive, Périgueux et Cahors, destinations les plus éloignées. Les trois Paris-Poitiers en moins étant compensés par des Paris-Poitiers-Bordeaux et/ou des Paris-Poitiers-La Rochelle.

La liaison Poitiers-Limoges est, à l'origine, tributaire des circulations de et vers Paris, or cette région a une vie propre et les circulations doivent en tenir compte d'où, grâce aux relations transversales, un premier départ de Poitiers pour Limoges vers 7h et non pas vers 9h, coïncidant avec l'arrivée du premier Paris-Limoges marquant l'arrêt. Les territoires ont une vie propre indépendamment de Paris.

Ces relations feront appel à un matériel adapté 250 : 250 km/h et 250 places.

La gouvernance de ces relations pourrait être similaire à celle proposée pour le POLT rénové.

Un bassin de population loin d'être restreint : 4 millions d'habitants sont concernés tant par les liaisons avec Paris (2 millions) que celles avec la façade atlantique concernée (Rochefort-Brest)

mise sur le développement du triangle Bretagne-Pays basque-Lyon. Bassin appelé à se développer à condition qu'il sache prendre sa part de la croissance démographique et s' il y a volonté politique de développer ces territoires et de ne pas se résoudre à accepter le statu quo.

Relations prioritaires : Guéret-Limoges-Poitiers-Niort-La Rochelle, axe structurant sur la base de 8 AR Périgueux-Limoges-Poitiers-Tours-Nantes (3h30) Brive-Limoges-Poitiers-Tours-Le Mans-Rennes (4h30)

Relations possibles : Châteauroux-Limoges-Poitiers-Bordeaux en 2h45 (gain de 1h par rapport à la route)