POCL,fret-voyageur - Pour sa conformité à tous les impératifs de la LOI GRENELLE

1 Il répond particulièrement à l’objectif de la Loi Grenelle, recommandant la desserte des capitales régionales et l’organisation de liaisons entre elles ; il participe à ce principe pour Orléans et Clermont-Fd, reliées entre elles et avec Lyon, mais aussi au plus près pour les agglomérations de Bourges, Montluçon, Vichy et Roanne.

Ce scénario autorise la desserte de nombreux bassins de vie, à partir de l’axe à grande capacité, par de courtes antennes (5 à 30 km), et peut ainsi ménager l’accès à chacune des gares centrales qui devient un maillon, à part entière, d’une chaîne continue de Paris à Lyon. Ces gares deviennent des hubs en liaison avec les TER, les TRIA et avec les autres modes de transport associés au sein des pôles intermodaux ainsi générés. Orléans, Bourges, Montluçon, Vichy, Roanne relèvent de ce modèle, Moulins et Nevers pouvant être reliées par deux courtes antennes.

De plus, on constate combien ces agglomérations « en ligne » disposent de sites industriels relevant des mêmes secteurs, des mêmes groupes ou encore d’activités complémentaires générant des mouvements de cadres, d’ingénieurs et techniciens ainsi que des commerciaux.

Toutes ont des activités universitaires et hospitalières de haut niveau, d’où une clientèle ferroviaire potentielle d’enseignants et chercheurs ainsi que d’étudiants. L’attrait pour les particuliers est également essentiel, le projet devant permettre d’accéder à une grande diversité de destinations et une plus grande ouverture pour le tourisme. Des synergies sont ainsi facilitées par un service de transport de haute qualité.

Chacune a la « taille critique » pour participer à un bon coefficient de remplissage de trains à capacité adaptée (250 places au lieu de 360).

2 Il relie Orléans au réseau de villes créé par POCL par un nombre maximum de dessertes au contraire des scénarios Est et Médian qui l’écartent de l’axe structurant.

3 Il autorise, par son fuseau le plus au sud possible offrant une fin de parcours sur ligne classique réduite, un temps de parcours inférieur à 2 heures entre Paris et Clermont-Fd, bassin de vie le plus important pourvoyeur en clientèle ET en recettes sur le POCL.