ALTRO,ferroviaire - Laurent MARTENS : Les enjeux et la Stratégie de Développement du Port Autonome de La Rochelle sur l’axe Ouest/Est

Laurent MARTENS

Laurent MARTENS,
Directeur du port du Port Autonome de La Rochelle

Les atouts du Port de La Rochelle

Le Port de La Rochelle présente, à ce jour, de nombreuses caractéristiques favorables à la poursuite de son développement :

  • un statut de Port Autonome qui le place parmi les grands ports Français
  • des installations techniques modernes et de qualité avec des caractéristiques nautiques exceptionnelles, un site compact et un plan d’eau naturel bien protégé permettant une exploitation 365 j/an,
  • une bonne accessibilité routière et ferroviaire, des accès directs au réseau routier national autoroutier et l’ensemble des terminaux embranchés fer relié au réseau ferré national électrifié à Vauguoin,
  • une place forte sur certains marchés, preuve d’un grand savoir-faire. Le PALR est leader national ou européen sur certains créneaux, marquant sa capacité à égaler les plus grands ports :1er port européen pour l’importation de grumes, 1er port français pour l’importation de produits forestiers et de pâtes à papier, 2e port français pour l’exportation de céréales,
  • une croissance de trafics forte et continue. (+ 100 % en 25 ans, + 7 % en 2006)
  • un poids économique important sur le plan local.

Les freins du Port de La Rochelle

Le Port présente aussi quelques faiblesses qui pourraient ralentir ses ambitions de développement :

  • un espace limité, le Domaine Public Maritime géré par le PALR est relativement peu important mais il a la chance de ne pas être fortement impacté par des contraintes,
  • l’hinterland économique du port est en progression mais il est limité. Le PIB de la Région Poitou-Charentes n’est que 16e français et quand on sait qu’un port développe avant tout son fonds de commerce sur son hinterland proche, ceci explique pourquoi la tâche du PALR en matière de développement est délicate.

La réponse proposée par la Port de La Rochelle

Cependant, cette situation ne doit pas être une fatalité car certaines réponses existent et sont à rechercher dans la possibilité d’étendre son hinterland via des réseaux d’infrastructure routière et ferroviaire et des choix marketing d’approche vers des opérateurs importants ayant une lecture du territoire supra régionale car étant seuls capables de valoriser les atouts techniques du Port de La Rochelle.

Pour favoriser cette stratégie le PALR à proposé un projet de développement dans le cadre du CPER (2007/2013) avec 50.5ME de projets d’infrastructures dont la mise en sureté de son futur réseau de Voies Ferrés Portuaires.

Le PALR souhaite aussi favoriser tout développement de trafic ferroviaire car c’est le seul mode de transport qui peut lui permettre d’élargir son hinterland dans des conditions économiques et sociales acceptables. Notre hinterland étant naturellement tourné vers l’Est, nous nous heurtons aujourd’hui fortement à la faiblesse de l’offre d’infrastructure ferroviaire sur l’axe Ouest/Est soit pour nous La Rochelle-Lyon. Plusieurs Mt sont potentiellement accessibles sur les thématiques des céréales, des produits raffinés et des produits forestiers, les enjeux pour le PALR et l’économie régionale sont donc important. Notre stratégie de développement et celle de l’association poursuivent donc des buts totalement cohérents en matière de projet de développement et le PALR souhaitent donc soutenir activement les initiatives portées par cette association pour des projets d’infrastructure ferroviaire sur l’axe Ouest/Est.