TRANSLINE,fret-voyageur - Gilles BOURDOULEIX : Le Choletais mise sur TRANSLINE

Gilles BOURDOULEIX

Gilles BOURDOULEIX,
Président de la Communauté d’agglomération du Choletais
Député du Maine et Loire

La Communauté d’Agglomération du Choletais suit avec la plus grande attention le travail mené au sein d’ sur TRANSLINE. En effet, l’accès à des infrastructures ferroviaires majeures est un atout essentiel pour poursuivre le développement économique du Choletais, 2e bassin économique des Pays de la Loire et qui a longtemps eu à subir un enclavement routier.

L’activité économique du Choletais repose à la fois sur de grosses unités industrielles (Michelin, Nicoll, Charal, ...) et sur un tissu très dynamique de PME. Les transports et la logistique constituent en outre un secteur en forte croissance avec la présence de nombreux acteurs majeurs du secteur qui, à la fois, répondent aux besoins des acteurs locaux mais aussi utilisent le carrefour stratégique du Choletais pour rayonner sur tout l’Ouest. Avoir un lien performant avec Rhône-Alpes ou l’Italie et plus largement tout l’Est Européen, constitue donc un enjeu important auquel nous sommes très attachés. Cela est également très important pour le déplacement des cadres de nos entreprises qui pour se rendre sur ces marchés ne bénéficient que d’accès TGV via Angers et Paris ou d’un accès aérien via Nantes.

Il faut également souligner que TRANSLINE constitue une réflexion qui s’intègre parfaitement au « Grenelle de l’Environnement ». Comment en effet réfléchir à une diminution des gaz à effet de serre liés aux transports de marchandises tout en préservant le développement économique ? Des infrastructures ferroviaires performantes et innovantes sont vraisemblablement l’une des pistes intéressantes à explorer.

Enfin, je ne peux que souligner l’intérêt de la prospective dans l’aménagement du territoire et, noter que des idées qui apparaissent utopiques au départ le deviennent souvent moins à l’épreuve du temps. Le fonctionnement de la France très centralisatrice jusque dans ses infrastructures ne résiste pas à un raisonnement européen et toutes les voies ne doivent plus mener à Paris!