Association,transport - Analyse

Pour qui connaît les infrastructures ferroviaires existantes découlant de la typographie et des moyens que l’on avait à disposition pour composer avec celle-ci au 19ème siècle, il y a peu d’alternatives. Ainsi, sur les trois liaisons, seule San Sebastian-Vitoria peut se faire raisonnablement en train, à 79 km/h de moyenne pour le plus rapide.

Temps de parcours selon les modes :

RELATIONSBUSVOITURETRAINY BASQUE
SAN SEBASTIAN-VITORIA1h301h101h37 à 1h5434’
SAN SEBASTIAN-BILBAO1h101h002h13 à 2h4137’
BILBAO-VITORIA1h0045’2h15*28’
*1 fois par jour et avec un changement

Aujourd’hui, le report modal n’est pas possible car il ne peut pas s’appuyer sur une alternative crédible.

Le Y basque par ses performances contribuera au report modal dans de grandes proportions tant au niveau du véhicule individuel qu’au niveau des camions.

En effet, aujourd’hui, c’est la route qui règne en maîtresse. Les autobus rapides qui relient Bilbao-San Sebastian en 1h10 empruntant l’autoroute.

On peut par contre s’interroger sur le bien fondé de mettre à 3 voies l’actuelle autoroute sachant que le Y basque arrive. Le Y basque n’était-il pas déjà l’expression d’un choix ?

www.euskalyvasca.com/es/

La plate-forme Aquitaine-Euskadi c’est un groupement européen pour le développement régional du transport durable et intermodal, une coopération transfrontalière.

Il se réunit tous les ans, chaque région l’accueillant à tour de rôle. Après Bordeaux (2005), San Sebastian (2006), Biarritz (2007), c’était Bilbao qui avait été choisie cette année.

Lien : tout sur la plate-forme, le Y basque, etc.