ALTRO,LGV - Les grandes étapes de la modernisation

KMKM
avec Shunt
GARES2002Etat actuel*
+ shunt
160 km/h200 km/h
  NANTES    
7777LA ROCHE-SUR-YON43/45’40/41’35/36’29/30’
3636LUCON1h10/111h05/0654/55’48/49’
6643LA ROCHELLE1h49/521h26/271h15/161h05/06
3030ROCHEFORT2h10/121h44/451h31/321h21/22
4444SAINTES2h41/422h13/141h54/551h44/45
121121BORDEAUX3h513h222h502h40
376353     
*rames automotrices

La réalisation du shunt est ce qui produira la meilleure réduction du temps de parcours en s'appliquant sur la plus mauvaise partie du parcours (18 puis 22 minutes). Il est pratiquement à réaliser en priorité.

Une exploitation à la recherche de l'équilibre économique pourrait dès lors s'envisager avec un train toutes les deux heures assurés par rames automotrices, 5 à 6 seraient alors nécessaires.


APRES LA MISE EN SERVICE DE LA SECTION NANTES-POITIERS DE LA T3A
HYPOTHESES DE SERVICES DANS LE CADRE DES RESEAUX ferroviaires
INTERREGIONAUX (dessertes cadencées à l’heure)
 BREST       5h22  ................  ................  17h22   
 QUIMPER       5h52      17h52   
 LORIENT       6h22      18h22   
 VANNES   5h42     6h42      18h42   
 ND DES LANDES   6h25     7h25      19h25   
 NANTES   6h35     7h35      19h35   
    6h37     7h37       19h37   
 LA ROCHE   7h07     8h07      20h07   
 LUCON   7h25     8h25      20h25   
 LA ROCHELLE A   7h41     8h41      20h41   
 LA ROCHELLE D   6h46   7h 46     8h46  ................  ................  20h46 
 ROCHEFORT   7h01   8h01     9h01  ................  ................  21h01 
 SAINTES   7h24   8h24     9h24  ................  ................  21h24 
 BORDEAUX   8h19   9h19     10h19  ................  ................  22h19 
    8h21   9h21     10h21      22h21 
 MONT DE MARSAN   8h50   10h50     10h50  ................  ................  22h50 
 PAU   9h20        11h20  ................  ................  23h20 
 TARBES     11h30       ................  ................   
 ZARAGOZA  10h50        12h50   ................  ................   

Nantes-Bordeaux doit donc s’intégrer dans les Réseaux Armorique et Pyrénées-Aquitaine-Charentes-Euskadi, véritables feuilles de route concernant les infrastructures pour les 25 ans à venir...

Le salut de Nantes-Bordeaux passe donc par son intégration dans une dynamique qui gagne par la volonté affirmée des collectivités à construire un projet. Il ne s’agit donc pas de défendre cette ligne ferroviaire mais bien d’en faire la promotion en tant qu’élément structurant d’un espace.

Avec l'A831-Fontenay le Comte – Rochefort- programmée, le gain procuré à l’automobiliste entre Nantes-Bordeaux est de 14 minutes. Avec la même somme, on ferait gagner 1h30 au voyageur ferroviaire sur la même relation. Quelle est donc l'opération la plus rentable ?

AOUT 2005 : mobilisation des élus, et notamment des Présidents des Conseils Régionaux d'Aquitaine, de Poitou-Charentes et des Pays de la Loire, pour surseoir aux réductions de circulations prévues au service d'hiver 2005/2006.

propose aux Régions de demander un moratoire tant que la pré-étude fonctionnelle TAA/Réseaux interrégionaux, la plus grande réflexion d'aménagement du territoire jamais réalisée, n'a pas livré ses conclusions.

Non seulement n'a pas eu de réponse à sa proposition, mais aucun plan de développement via une forte modernisation n'est, à ce jour, envisagé et proposé pour Nantes-Bordeaux. Des voix demandent modernisation et électrification sans s'étendre sur la physionomie souhaitée en cohérence avec les services désirés. Ce ne sont que les habituelles incantations incapables de se transformer en actions concrètes et de s’intégrer dans l’élaboration d’un projet d’avenir.

La fièvre est retombée jusqu'à la prochaine alerte que certains situent après les élections de 2007.

2007 :

La promotion de Nantes-Bordeaux vous intéresse ? Une raison de plus pour rejoindre afin d’apporter votre contribution à l’élaboration des réseaux interrégionaux, alternatives crédibles au transport individuel et auxiliaires de ce report modal massif tant souhaité...