Poitiers-Limoges,grande vitesse - Et après ? Feuille de route à trente ans pour croire en l'avenir

La confusion qui a présidé depuis des années au débat grande vitesse en Limousin a été possible à cause de l’absence de vision à long terme. Mais ce n’est pas propre au Limousin, plus généralement, des bouts de projets sont, en effet, annoncés sans souci de la cohérence les uns avec les autres comme le révèle l’exemple des lignes ferroviaires TGV opposées les unes aux autres au détriment de l’esprit maillage.

Il faut tenir comte des paramètres suivants :

  • encombrement à venir des lignes TGV traditionnelles Paris-Lyon (Paris-Passilly) et Atlantique (Paris-Courtalain),
  • construction de la section centrale de la TAA Limoges-Clermont-Ferrand (Lyon)

Ce sont toutes ces priorités qui doivent conduire à l’élaboration de la meilleure feuille de route.