Ces relations concernent 5 métropoles : Bordeaux, Brest, Nantes, Rennes et Toulouse.

Le constat :

  • Dégradation de la ligne Nantes-La Rochelle-Bordeaux
  • Fermeture de 15 mois programmée pour travaux.
  • Temps espéré après régénération : 3h45

La proposition d' : utiliser la LGV Océane pour les relations intra-atlantiques

5 allers-retours Nantes-Bordeaux de 2h54 à 3h25 (si desserte d’Angoulême et de Poitiers) avec :

  • dans le sens nord-sud :
    • un Nantes-Bordeaux-Toulouse,
    • un Rennes-Nantes-Bordeaux,
    • un Quimper-Nantes-Bordeaux-Hendaye,
    • un Brest-Nantes-Bordeaux,
    • un Quimper-Nantes-Bordeaux-Toulouse.
  • dans le sens sud-nord :
    • un Bordeaux-Nantes-Brest,
    • un Toulouse-Bordeaux-Nantes-Quimper,
    • un Hendaye-Bordeaux-Nantes-Quimper,
    • un Toulouse-Bordeaux-Nantes-Rennes,
    • un Bordeaux-Nantes.

Ces trains assurés en matériel TGV seraient des Intercités, pris en charge par l’Etat.

Ligne Nantes-La Rochelle-Bordeaux régénérée pour la desserte fine du territoire et le fret, complémentarité des deux itinéraires.

Voir Relancer les relations ferroviaires intra-atlantiques (FR)