a fait les propositions suivantes lors de sa rencontre avec Jean Mallot, Conseiller spécial d'Alain Vidalies, le 16 juin 2016 :

Repenser le POLT

pour rassurer les riverains sur l'avenir avec une proposition de desserte garantie par une nouvelle gouvernance, en articulation avec la LGV Poitiers-Limoges.

Insérer/Prendre en compte dans le Poitiers-Limoges des services transversaux

dont un des axes structurant d'ALPC Guéret-Limoges-Poitiers-Niort-La Rochelle avec réalisation du shunt de St-Sulpice Laurière et électrification de St-Sulpice-Guéret.

Annoncer un calendrier de mise en service

du Poitiers-Limoges et du POLT dans sa nouvelle dynamique.

Annoncer que le Poitiers-Limoges a vocation à terme à être relié au POCL

pour rejoindre le grand hub ferroviaire de Lyon et l'ouverture sur l'Italie. Réussir ainsi la connexion du corridor Atlantique au corridor Méditerranée pour rétablir l'équilibre de la carte des RTE-T, qui délaisse aujourd'hui le Massif Central et une grande partie de la façade atlantique, et concrétiser ainsi la Via Atlantica.

Produire tous les éléments nécessaires

pour donner au Conseil d'Etat les moyens de prendre sa décision en toute impartialité.

Il ne s'agit donc pas de passer outre à la décision du Conseil d'Etat mais bien de poursuivre la réflexion devant aboutir à la réalisation du projet en faisant valoir les arguments non traités par l'institution. Tout dépend de la place que le politique veut donner au rail dans la mobilité durable à venir.

Voir Poitiers-Limoges et POLT pour un nouveau départ (FR)