Les 20, 21 et 22 juin, était invitée aux TEN-T DAYS ou journées annuelles du RTE-T (Réseau Trans Européen de Transport). L'occasion pour tous de faire le point sur les 9 corridors.

Violeta Bulc et la Ministre des transports néerlandaise, Melanie Schultz van Haegen De gauche à droite : Violeta Bulc, Commissaire chargée des Transports, Melanie Schultz van Haegen, Ministre des transports néerlandaise

A noter une conférence avec la Commissaire chargée des Transports, Violeta Bulc, qui a insisté pour que le citoyen soit placé au centre des grands projets de transport, et notamment d'infrastructures, et pour que la décarbonisation du secteur soit réellement la priorité.

Laurens Jan Brinkhorst et Michel Caniaux De gauche à droite : Laurens Jan Brinkhorst, coordination du corridor Méditerranée, Michel Caniaux, délégué général

Intéressants également des ateliers avec les coordinateurs des corridors dont Laurens Jan Brinkhorst, coordinateur du corridor Méditerranée, et Carlo Secchi, coordinateur du corridor atlantique, les deux corridors constitutifs de la Via Atlantica et qu' entend relier pour assurer la continuité de ce grand axe européen est-ouest.

Carlo Secchi, Michel Caniaux et Carlo de Grandis De gauche à droite : Carlo Secchi, coordination du corridor atlantique, Michel Caniaux, délégué général , Carlo de Grandis, coordination du corridor atlantique

Michel Caniaux a pu rencontrer ces deux coordinateurs clés de la Via Atlantica, attentifs aux travaux d', et qui ont conseillé de constituer un solide dossier en vue de la révision des RTE-T afin qu'elle prenne en compte la connection du corridor Atlantique au corridor Méditerranée à la hauteur de Lyon sur le Lyon-Turin qui cesse d'être un cul-de-sac sur un axe est-ouest inachevé.

D'autres acteurs du colloque fondateur du 1er juillet 2015 ont pu être rencontrés comme Herald Ruijters, head of Unit, et maintenir le lien avec la Commission.

L'intervention de Madrid du 7 juin et l'invitation au TEN-T s'inscrivent dans la continuité du colloque fondateur de la Via Atlantica du 1er juillet 2015 à Bruxelles, c'est-à-dire l'enracinement de la Via Atlantica dans les esprits européens. C'est pourquoi, si l'accessibilité et le rayonnement des territoires, la mobilité durable des citoyens, demeurent une priorité, les Français ne doivent pas être en reste et aucune collectivité concernée ne doit manquer à l'appel au risque sinon d'affaiblir la démarche !