L'Association prend acte de l'annulation par le Conseil d'Etat de la DUP de la LGV Poitiers Limoges mais regrette que ce projet n'ai été pris en considération seulement comme une fin en soi comme on peut le lire dans le communiqué concernant le rendu du jugement. L'Association réitère pour l'avenir, la nécessité de prendre bien plus en considération la dimension « Est-Ouest » du projet de LGV Limoges Poitiers.
Communiqué du Conseil d'Etat sur la LGV Poitiers-Limoges

L'association qui a soutenu depuis l'origine le projet de LGV Limoges Poitiers a toujours défendu le principe que celui-ci ne devait pas être un point d'aboutissement ultime mais qu'il fallait l'inscrire dans un schéma global d'aménagement du territoire. Il s'agit d'améliorer son intérêt en terme d'aménagement du territoire et de faciliter son financement. Il doit plus que jamais s'inscrire dans un cadre incluant la modernisation du réseau existant et la construction d'infrastructures nouvelles afin d'assurer le développement et le désenclavement tant du Massif Central que de la façade atlantique.

En plus de donner la possibilité à de nombreux départements de gagner une heure de trajet ferroviaire par l’ouest, la LGV Poitiers Limoges doit être le premier maillon de cette ligne Européenne Est-Ouest, Via Atlantica, dont la France à besoin pour un maillage ferroviaire équilibré de son territoire national. Il s'agit de construire de nouvelles interconnexions entre régions et à l'intérieur des régions aux territoires désormais redessinés.

L'Association entend poursuivre son action en faveur de ce projet de grande transversale Européenne Est-Ouest allant de l'Italie à l’ensemble de la façade Atlantique, de Caen à Lisbonne,reposant sur la réalisation de la LGV Limoges Poitiers et la réactivation de l'axe ferroviaire Bordeaux-Limoges-Guéret-Lyon.