Comme il était souhaitable, le communiqué de R.F.F. conclut que le Débat Public ne pouvait être considéré comme ayant dégagé la solution répondant aux impératifs fixés au POCL et aux voeux des collectivités.

Plutôt qu’une décision précipitée et insatisfaisante, RFF préconise une année supplémentaire de concertation autour de deux des quatre tracés initialement présentés : le tracé ouest et le très contestable tracé « médian ».

Pour , mieux vaut un projet mûri et réfléchi qu’un projet bâclé : ce temps de réflexion complémentaire permettra d’affronter enfin la question de mise en cohérence du projet POCL avec les autres projets de LGV ?dont RFF semble découvrir qu’elle a été escamotée : le barreau Est-Ouest avait fait l’objet de nombreuses questions orales et écrites d’, toutes rejetées durant le Débat Public.

Par ailleurs, la mise à l’écart du tracé Est comme de toute option de passage par Mâcon et l’accent mis sur la liaison à Grande Vitesse entre Clermont et Lyon ne peuvent qu’être salués et approuvés.

considère qu’ainsi un certain nombre d’éléments de son expertise ont été pris en considération mais fera preuve d’une vigilance extrême tant RFF a pu, dans le passé, remettre en cause des orientations, voire des décisions considérées comme acquises, sur d’autres projets (cf. LGV Rhin-Rhône, LGV PACA...).

POCL ne peut se résumer au simple doublement de l’actuelle LGV Paris-Lyon : ce projet doit contribuer à l’aménagement du territoire.

POCL - Délibération CA RFF 7 juin 2012