A resolutely European rail project

Credit: www.wallconvert.com

All the latest news

Conference on European Multimodal Freight Transport

Le 20 mars a débuté à Sofia organisée par la présidence tournante bulgare et la Direction Transport de la Commission européenne, une grande conférence sur la multimodalité.

Violetta Bulc, Commissaire Transport, a réaffirmé la nécessité de la construction européenne pour préserver la démocratie et une zone de prospérité. La multimodalité est un élément clé pour garantir cet équilibre : c’est construire la chaîne du transport en utilisant chaque mode dans son domaine de pertinence. Il faut réussir à faire de la multimodalité un mode de vie pour répondre aux transitions énergétique et écologique. La congestion, symptôme d’un développement anarchique du système de transport, représente 1% du PIB européen. Il faut maximaliser l’infrastructure existante et identifier les maillons manquants, comme ceux nécessaires pour donner corps à un véritable réseau européen et non à une juxtaposition de réseaux nationaux.

Il faut éviter les subventions publiques et monter une ingénierie financière qui soit la plus indépendante possible de ces dernières.

Pour elle, de meilleures infrastructures, au service des entreprises et des citoyens, sont une des réponses à la mondialisation. Il s’agit également de regarder au-delà des frontières de l’UE et de créer de véritables partenariats avec les Chinois et les pays limitrophes. Les Chinois avec les Nouvelles Routes de la Soie ont une stratégie, à l’Europe d’en avoir une.

Faire en sorte que les grandes infrastructures soient bien reliées et connectées au réseau existant afin de leur donner un sens qui soit acceptable pour les citoyens. Il est capital de s’interroger sur les trafics concernant l’infrastructure.

D’autres intervenants se sont inscrits dans le discours de Violeta Bulc en signalant que la concurrence était discutable entre rail et route pour laquelle, à part les autoroutes, seul le contribuable paie contrairement au rail où l’utilisateur de la moindre ligne paie également des péages dont le montant peut menacer l’équilibre financier des entreprises ferroviaires.

Il a aussi été question de privilégier la coopération à la compétition.

Violetta Bulc et Michel Caniaux De gauche à droite : Violetta Bulc, Commissaire européenne au transport, Michel Caniaux

J’ai pu présenter la Via Atlantica à Violeta Bulc en montrant qu’elle était une chance pour renforcer le Lyon-Turin et lui donner du sens. Favorable à l’idée du colloque, elle nous presse de définir rapidement la date afin qu’elle puisse éventuellement y participer. Elle rappelle que c’est aujourd’hui que doivent commencer à se faire les propositions en vue de la révision des RTE-T. A noter que les États danubiens et l’Espagne sont très actifs et ont une longueur d’avance dans cette importante démarche. La Via Atlantica répond à tous les attendus énoncés durant la conférence.

A l’issue de cet évènement, la stratégie d’ sort renforcée :

  • le colloque est un rendez-vous incontournable.
  • les propositions concernant la révision des RTE-T de 2023 doivent commencer à émerger dès maintenant.

va donc recueillir auprès des différents acteurs concernés par la Via Atlantica, les synergies économiques et humaines qui contribuent à la plus-value européenne du projet.