TRANSLINE
ALTRO

Transport 2020 n°17

Les raisons de mon engagement
 

Un réseau européen de Lignes à Grande Vitesse est en train de s’élaborer : chacun sait que la desserte par TGV d’une région, d’une agglomération régionale n’est pas, à elle seule, le gage de sa réussite économique future mais il est assuré que celles qui n’en bénéficieront pas souffriront d’un lourd handicap et seront marginalisées.

« La grande vitesse d’aujourd’hui sera la vitesse normale de demain » : gare à ceux qui laisseraient passer l’opportunité qui se présente ou ne chercheraient pas à la provoquer car il leur faudra, plus tard, «courir après le temps » !

Un projet a été élaboré par l’association qui a rencontré des appuis provenant de divers secteurs : élus, aménageurs du territoire, logisticiens, citoyens intéressés par la problématique du développement durable...

A l’instar de mon prédécesseur, j’ai apprécié les qualités de ce projet qui s’inscrit dans une perspective de maillage du territoire national comme de liaison européenne entre la péninsule ibérique et l’Italie, la Suisse...

Certes, son tracé n’est encore qu’esquissé mais les études qui ont été menées avec sérieux concluent à sa viabilité économique et à son intérêt en matière d’économies d’énergie : il est souligné que la superposition de trafics feraient de TRANSLINE une voie de délestage d’axes déjà ou en voie de saturation, d’où son intérêt général.

Pour les régions traversées, il contribuerait à insérer les hommes comme le tissu économique dans le vaste ensemble européen.

Ce sont ces nombreuses fonctionnalités qui m’ont conduit non seulement à adhérer au projet mais aussi à proposer, à ceux qui en ont été les premiers moteurs, mon actif concours au sein de l’association pour développer davantage encore l’audience que mérite ce beau projet qu’est TRANSLINE.

J’appelle tous les élus à participer à cette oeuvre commune que nous serons fiers de léguer aux générations futures comme tous les acteurs économiques qui ne peuvent qu’avoir intérêt à ce que TRANSLINE voie le jour.

Nul doute, est appelée à de nouveaux développements !

René SOUCHON
Président du Conseil Régional d’Auvergne
Président d’