ALTRO - Avant-projet du Schéma National des Infrastructures de Transport (SNIT)

Le principe du barreau est-ouest est bien confirmé. La flèche le représentant n'a aucune vocation de tracé tout comme celle du POCL dont la préparation du débat public a débuté. En effet, cette flèche en évitant les capitales régionales comme Limoges, Poitiers, Nantes et Rennes, ne répond pas à l'ambition du GRENELLE de relier les capitales régionales entre elles.

considère donc ce schéma comme une avancée positive due à ses actions dans la mesure où :

  • il prend acte d'un tronc commun POCL/barreau est-ouest le plus au sud et le plus à l'ouest possible,
  • il prend acte de scénarios n'épousant pas l'itinéraire dit « historique » déjà concerné par des travaux de modernisation et d'électrification dans le cadre de la VFCEA.

Enfin, le total kilométrique des projets post 2020 présentés s'élèvent à 1300 km environ, bien en-deça des 2500 km annoncés.

Les actions d' vont donc s'intensifier pour que l'ensemble des trois branches de TRANSLINE, et notamment la Branche Centrale Européenne dans son ensemble, soient prises en compte et pour que soit :

  • respecté l'esprit du Grenelle appelant à relier par la Grande Vitesse les capitales régionales et les grandes métropoles entre elles ,
  • intégré la liaison à Grande Vitesse Rennes-Nantes dont des études sont en cours,
  • complété la Branche Centrale Européenne qui donne à elle seule la dimension européenne à l'ensemble, y compris au POCL, avec le maillon manquant (Bordeaux)-SEA-Limoges pour constituer ce pont ferroviaire entre la Péninsule ibérique et l'Italie, l'Europe Centrale tout en créant un itinéraire sud-ouest – Bourgogne, Franche-Comté, Alsace méridionnale.
  • évité une coupure territoriale au nord de la Vienne grâce à l'utilisation de la LGV Poitiers-Limoges sur plus des 2/3 de son parcours avant de s'en détacher pour rejoindre Doyet (est de Montluçon), le point de rencontre de BCE avec la Branche nord.

Cet avant-projet qui sera mis en discussion dans les régions, puis en débat, sans vote, au Parlement avant d'être adopté par le Ministre, constitue d'ores et déjà une bonne base de travail.