grande vitesse - et le SNIT (Schéma National des Infrastructures de Transport)

- AG du 20 octobre 2009 - Motion adoptée à l’unanimité

prend acte avec satisfaction du contenu de la Loi Grenelle 1 (art 11 sur le ferroviaire) qui retient les propositions soutenues depuis longtemps dans le cadre du projet TRANSLINE.

demande en conséquence que le futur Schéma National des Infrastructures de Transports retienne, au titre de la notion de barreau est-ouest, l’inscription de la liaison TRANSLINE, liaison LGV entre Rennes - Nantes et Lyon qui, en permettant trois liaisons transversales (Rennes-Nantes-Lyon, Rennes-Nantes-Bordeaux et Bordeaux-Lyon) comporterait trois tronçons complémentaires dans une logique de création d’un réseau de capitales régionales :

  • Rennes - Nantes via Notre-Dame des Landes, projet dont les études de faisabilité viennent de s’engager, et dont la réalisation apparaît essentielle à moyen terme afin d’accompagner le développement coordonné des deux métropoles, et de participer à l’amélioration de l’ensemble des liaisons vers la Bretagne-sud et la Bretagne-nord ;
  • Nantes – Poitiers, offrant des liaisons rapides vers la SEA sud (Bordeaux, Espagne) et vers le centre et le sud-est de la France (Poitiers, Limoges, Lyon...) en continuité avec la section suivante ;
  • Poitiers – Lyon, privilégiant l’utilisation de la LGV Poitiers-Limoges et se raccordant en un point à définir dans l’Allier à la future LGV « Paris-Orléans-Clermont-Lyon », au tracé tiré le plus au sud et le plus à l’ouest possible.

Cet itinéraire reliant les capitales régionales doit constituer un référentiel au sein des différents fuseaux qui seront le moment venu soumis à débat public.

demande la prise en compte dans le SNIT des enjeux des liaisons associées :

  • itinéraire européen Péninsule ibérique-Bordeaux-Lyon-Italie-Europe centrale, branche du réseau Transline,
  • développement d’un usage partagé des sections nouvelles de LGV par des TGV, des TER-GV, des trains de FRET ferroviaire-GV et des trains de FRET adaptés,
  • amélioration de la desserte des régions traversées par le réseau LGV TRANSLINE, avec capacité de raccordements sur le réseau préexistant et de création de haltes de desserte des villes moyennes,
  • modernisation des lignes Rennes-Brest, Rennes-Quimper, Périgueux-Limoges, POLT, Vichy-Clermont, Limoges-Guéret-Montluçon-Roanne et Roanne-St Etienne.