fret-voyageur - au service des villes moyennes

Une rencontre pour faire le point sur l’accessibilité des villes moyennes

Le Puy-en-Velay, en tant qu’une des 20 villes témoins retenues par la Diact dans le cadre de son appel à expérimentation lancé en avril 2007 pour soutenir des projets dans quatre secteurs clefs pour le devenir des villes moyennes (enseignement supérieur, santé, transports et renouvellement urbain), a accueilli le 11 septembre la première Rencontre nationale organisée par la Diact et la FMVM (Fédération des maires des villes moyennes).

Le Puy constitue, en effet, un bon exemple qui conjugue problématique interrégionale avec l’accès à Lyon et nationale avec l’accès au réseau LGV.

Hubert du Mesnil, président de RFF, a souligné la nécessité qu’à l’occasion de chaque projet de LGV on suive un processus d’étude et de débat tenant compte au cas par cas des territoires. C’est ce que prône depuis le début dans sa mission d’aménagement équilibré du territoire, qui passe par une recomposition du territoire en évitant le risque de reconcentration sur les plus grands pôles urbains, point de vue largement partagé par Laurent Wauquiez, maire du Puy.

, partenaire des villes moyennes grâce à TRANSLINE

, qui, par le projet TRANSLINE, a résolument pris le parti de « rendre service aux territoires traversés » et de jouer la complémentarité entre espace rural, espace urbain, avec les villes moyennes à l’intersection de ces deux espaces, est une alliée objective et un partenaire solide des villes moyennes. Le système TRANSLINE rassemble justement bon nombre de villes moyennes qui se sentent intégrées dans un système et peuvent ainsi s’exprimer dans les groupes de travail mis en place par . Cholet, Montluçon, Poitiers, La Rochelle, Roanne, Vichy, autant de villes moyennes bien décidées à travailler en réseau, en liaison avec les métropoles, grâce à TRANSLINE qui les intègre dans le réseau constitué tout comme Angoulème, Bourges, Nevers, Niort, Brive, Périgueux, et tant d’autres, qui pourront rejoindre la dynamique le jour où ces villes se reconnaîtront dans le système ainsi créé...

Le Président Souchon, Président de la Région Auvergne et Président d’, a une nouvelle fois plaidé pour que soit retrouvé le chemin d’une politique volontariste d’aménagement du territoire en travaillant à une articulation TGV/TER. Là encore, TRANSLINE , résultat d’acteurs volontaristes, est l’exemple à suivre avec sa capacité à générer des réseaux interrégionaux.

, par les groupes de travail mis en place, développe une logique d’unité et d’alliance entre les territoires.

Un nouveau modèle économique de l’usage de la Grande Vitesse doit être inventé afin que les villes moyennes n’en soient pas exclues, c’est ce à quoi travaille actuellement. (Création de TRIA : Trains Rapides Inter Agglomérations).

Enfin, Michel Mercier, Ministre de l’Espace rural et de l’Aménagement du territoire a assuré vouloir conforter le réseau de villes moyennes « qui ont vocation à être des forces d’entraînement ». Présent également au CNER (Conseil National des Economies Régionales) une semaine plus tard à Bourges devant les Agences de Développement et les Comités d’expansion, il a réaffirmé son attachement à un aménagement équilibré du territoire et sa volonté d’en aider tous les acteurs.

Ces différentes professions de foi ministérielles sont encourageantes et devraient en toute logique convaincre le Président du Conseil Général du Rhône à faire adhérer sa collectivité à , ce qui devrait n’être qu’une formalité lorsque l’on sait qu’il s’agit de… Michel Mercier lui-même.

Oui, TRANSLINE sera un des moteurs de la compétitivité des villes moyennes concernées.

Oui, est donc bien positionnée pour prolonger et enrichir le partenariat entamé avec les villes moyennes.

http://www.villesmoyennes.asso.fr/upload/LePuy(1).pdf
http://www.villesmoyennes.asso.fr/fr/