TGV - Rennes Métropole, première collectivité bretonne à rejoindre

Cette adhésion corrige une anomalie de taille : la réflexion était née en Bretagne en 1997 et aucune collectivité bretonne n’était jusque-là membre de l’association.

Cette adhésion illustre la politique d’ouverture sur le monde, une politique de rayonnement, qui prévaut désormais à Rennes Métropole sous l’impulsion de son nouveau Président Daniel Delaveau.

Désormais, l’Aquitaine est la seule des régions directement concernées à ne pas (encore) compter de collectivités membres. Toutefois, cela pourrait évoluer rapidement avec la promesse de Michel Moyrand, maire de Périgueux, de faire adhérer sa ville ainsi que d’autres collectivités aquitaines contactées récemment.

Rennes constitue l’extrémité de la partie nord de TRANSLINE. Mais, ce sont d’un coup toute la Bretagne Nord, Saint-Malo, Fougères qui vont bénéficier des améliorations offertes par TRANSLINE.

Après les promesses de Jean-Marc Ayrault et Jacques Auxiette faites à René Souchon pour l’adhésion respectivement de Nantes Métropole et du Conseil Régional des Pays de Loire, le Grand Ouest s’intègre désormais pleinement à cette grande réflexion.

Cela ne manquera pas de renforcer la future liaison Rennes-Nantes via Notre-Dame-des-Landes désormais acceptée par les principaux acteurs comme étant une section de TRANSLINE à part entière.