grande vitesse - René Souchon recherche l'efficacité avant tout

ALTRO ASSOCIATION LOGISTIQUE TRANSPORT OUEST
   

 

Chamalières, le 22 juillet 2008

Objet : demande de rencontre


Monsieur le Sénateur,

La question de l’accès à la grande vitesse ferroviaire qui sera, sans nul doute, la vitesse « normale » de demain, est vitale pour nos régions du Massif Central qui seraient promises à une marginalisation certaine si le vide actuel perdurait entre les deux radiales existantes (lignes Paris-Sud-Europe-Atlantique et Paris-Lyon-Marseille).

L’association avait, dès l’année 2000, lancé un projet de transversale Alpes-Atlantique qui avait reçu l’assentiment de nombreuses collectivités locales, départementales et régionales comme de CESR et d’acteurs économiques (CRCI, CCI, entités portuaires).

Cette transversale est désormais reconnue comme nécessaire puisque le projet de loi Grenelle I indique qu’à long terme, un « barreau est-ouest sera mis à l’étude » dans le « second paquet » de lignes grandes vitesse à réaliser, c’est-à-dire après 2020.

L’association , dont la vocation est de concourir à une réflexion dynamique en matière d’aménagement du territoire, a toutefois intégré la problématique d’une liaison Clermont-Ferrand-Paris sur laquelle elle s’était penchée il y a quelques années comme axe potentiel de dédoublement de l’axe Paris-Lyon-Marseille mais aussi de l’axe Paris-Bordeaux-Espagne selon les tracés possibles.

En effet, à l’occasion des annonces ministérielles de l’automne dernier, ce projet de nouvelle radiale a été intégré dans la phase terminale de la pré-étude fonctionnelle que l’association pilote, avec le concours financiers des collectivités locales et de la DIACT Massif Central.

Le Cabinet CLARACO qui a achevé son étude en mars a conclu au fait que la LGV Paris-Clermont-Lyon avait vocation à faire partie du projet TRANSLINE.

En effet, le projet TRANSLINE, dans sa forme initiale, s’articulait autour de deux branches : une vers l’est, (Massif Central - Lyon) et une vers l’ouest (Massif Central - Arc atlantique).

Etant donné que le projet de radiale Paris-Clermont cherche également à dédoubler l’axe Paris-Lyon, le barreau Clermont-Lyon est à la fois commun au projet TRANSLINE et au projet Paris-Clermont-Lyon et constitue une branche nord.

Sur la base de cette réflexion est né le concept « TRANSLINE : trois branches - un projet », dont l’utilité, à l’heure où les fonds publics se font rares pour aboutir aux financements d’infrastructures si importantes que les LGV, permet de concourir à une synergie d’ensemble des projets de radiale et de transversale et d’en minimiser les coûts pour allier le maximum de fonctionnalités.

Cette configuration à trois branches a déjà été expérimentée avec succès avec le TGV Rhin-Rhône puisque la première branche est en cours de construction.

Vous trouverez en PJ les différentes hypothèses sur lesquelles les comités techniques de notre association et les études qu’elle a pilotés ont abouti.

Notre Délégué Général, Michel Caniaux, a rencontré récemment Philippe Bensac, Adjoint au Maire de Bourges, ainsi que le Directeur de Cabinet de ce dernier pour leur en faire une présentation.

De nombreux points de coopération et de convergence sont apparus et l’idée a ainsi germé d’une rencontre, dès la rentrée, entre vous-même, Président de l’Association TGV Grand Centre Auvergne, Serge Lepeltier et moi-même afin que nous puissions voir comment nous pouvions articuler nos différents lobbies qui peuvent apparaître parfois comme redondants et travailler ainsi au bénéfice des populations que nous représentons.

Certain que vous ne serez pas insensible à ma démarche qui s’inscrit pleinement dans le cadre pluraliste qui caractérise l’association , je vous prie d’agréer, Monsieur le Sénateur, l’expression de mes salutations distinguées.



René Souchon



Président d'Altro
Président du Conseil Régional d’Auvergne

Monsieur Rémy Pointereau
Sénateur du Cher
Président de l’association TGV Grand Centre Auvergne
Maison du Pays de Vierzon
Route de Vieilfond
18100 Vierzon




– BP 104 – LA ROCHELLE Cedex 1 – Tel. 06 20 41 39 33
e-mail : Altro.Michel@wanadoo.fr