TGV - Lettre de René Souchon à Jean-Louis Borloo suite à la publication du projet de la loi d'orientation du Grenelle I

Monsieur Jean-Louis Borloo
Ministre d’Etat du MEDAD



Chamalières, le 5 mai 2008




Objet : projet de loi d’orientation et de programmation Grenelle et Poitiers-Limoges


Monsieur le Ministre,

Si je me réjouis de l’initiative consistant à vouloir planifier la construction de 2000 km de LGV d’ici 2020 et de 2500 après 2020, j’ai relevé à la lecture du projet de loi cité en objet une contradiction de taille. En effet, s’il est fait mention de la mise à l’étude d’un barreau Est-Ouest, en revanche la non mention, à aucun moment, de Poitiers-Limoges interpelle les membres de l’association .

Comment peut-on parler de barreau Est-Ouest, c'est-à-dire de transversalité, en occultant Poitiers-Limoges qui, à notre sens, doit être une des premières sections de la transversale Alpes-Atlantique TRANSLINE ?

Quelle autre transversalité que TRANSLINE, projet complet avec ses trois branches (Est vers Lyon, Ouest vers l’Atlantique et Nord vers Paris), pourrait donner satisfaction aux territoires concernés ?

Je me permets de vous rappeler que la pré étude fonctionnelle TRANSLINE nous a permis de démontrer, chiffres à l’appui :
- que la ligne telle qu’elle était conçue était porteuse de potentiel tant voyageurs que fret ferroviaire significatifs grâce à la superposition judicieuse des flux et permettait d’irriguer des territoires jusque-là exclus de la grande vitesse (Choletais, Deux-Sèvres, Massif-Central...),
- qu’elle permettait de conjuguer trois transversales en une (Nantes-Lyon, Lyon-Bordeaux et Bordeaux-Nantes). Or, la transversalité évoquée par vos services ne se limiterait-elle pas à la seule relation Nantes-Lyon ?
- que le potentiel de Poitiers-Limoges, estimé à 6 M de voyageurs, serait supérieur de 25% à celui de la branche Est du Rhin-Rhône et de 9% à celui de Bordeaux-Toulouse,
- que le fret, notamment avec le plan de développement des ports de l’Atlantique, pourrait contribuer à hauteur de 60% au retour sur investissement de TRANSLINE,
- que TRANSLINE par les raccourcis offerts, notamment entre Bordeaux et Lyon est génératrice d’économies d’énergie et d’exploitation.

C’est pourquoi, les membres d’ sont solidaires de la LGV Poitiers-Limoges. Cette solidarité s’était déjà exprimée lors du débat public, où pour la première fois, des territoires non directement concernés avaient exprimé leur soutien à ce projet sous forme de contribution. Poitiers-Limoges est une des sections de TRANSLINE et TRANSLINE est le projet qui répond le mieux à un aménagement du territoire équilibré.

En conséquence, nous vous remercions de bien vouloir nous informer des suites que vous entendez donner à ce projet qui a, comme vous le savez, passer l’étape du débat public et pour lequel nous souhaiterions une ré-inscription dans la Loi Grenelle I.

En espérant que ces éléments vous permettront de revenir sur ce qui s’apparente à un malentendu profond sans parler du choc ressenti par les élus et habitants du Limousin et du Poitou suite à ce qui serait le troisième échec que connaîtrait cette région en matière de projets ferroviaires d’envergure, veuillez agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de ma considération très distinguée.


René Souchon
Président d’
Président du Conseil Régional d’Auvergne



Copie : Dominique Bussereau