fret-voyageur - Des réseaux pour corriger la fracture territoriale

Il faut veiller à ce que la Grande Vitesse ne favorise pas les seules villes origine et terminus de ligne. Sur les lignes radiales, on observe, en général, que seules les villes terminus bénéficient du plus gros gain de temps de transport. TRANSLINE, à l’inverse, devrait faire bénéficier d’importants gains de temps à toutes les villes qu’elle desservira.

Dans le passé, toujours sur les lignes radiales, on a pu constater que les villes de taille intermédiaire profitent moins du TGV à cause de la réduction imposée des points de dessertes. La nouvelle artère TRANSLINE doit être conçue de telle manière que toutes les agglomérations gagnent en temps de parcours avec leurs voisines ( distantes de 100 km en moyenne), selon le concept du TER-GV..

Pour corriger la fracture territoriale, le réseau TGV nouveau doit s’accompagner de l’élaboration de réseaux interrégionaux, la ligne ne pouvant pas passer partout !

Ce qui compte, c’est faire partie d’un réseau, résultant des synergies entre le réseau classique et la TRANSLINE qui en constitue la colonne vertébrale. Deux territoires sont principalement concernés par l’élaboration de tels réseaux : Armorique et Massif Central. Des villes comme Tours, Rennes, Nantes, Bordeaux, Lyon, Poitiers, Roanne… constituent autant de pièces maîtresse de ces réseaux tandis que Moulins, Montluçon, Nevers, Bourges, Vierzon, Châteauroux sont des cités incontournables du réseau Massif Central à élaborer dès maintenant.

développe ainsi sa mission d’aménagement du territoire. L’apparition d’une branche nord de TRANSLINE conduit a revoir l’un des réseaux interrégional que nous avions esquissé : le réseau des Trois Massifs. La branche nord intègre davantage encore le Cher, le Loiret, la Nièvre et l’Indre. Ce réseau Massif Central bénéficiera d’une armature grande vitesse capable de développer des TERGV. C’est ce réseau qu’, une fois connus avec plus de précisions les tracés, élaborera en coopération avec tous les acteurs concernés.

Réseau européen, réseaux interrégionaux, est une association qui prend en compte l’ensemble des problématiques transports au-delà de la seule construction d’une ligne nouvelle pour éviter l’effet survol des territoires.