transport - conquiert l'Europe

a désormais un correspondant en Euskadi pendant six mois. Il aura pour misson de convaincre les Basques que la T3A est une des prolongations de leur Y basque qui doit relier les trois capitales basques entre elles avant de les unir à l'Europe, au même titre que le Bordeaux-Espagne qu'ils soutiennent avec force. La T3A leur permettra le report modal massif du fret ferroviaire à destination de l'Allemagne du sud, de la Suisse et de l'Europe de l'Est. La T3A, c'est une nouvelle accessibilité pour les voyageurs.

Ainsi, à l'image de FERMED, puissant lobby européen dont nous parlons par ailleurs, un lobby T3A est plus que jamais nécessaire afin d'imposer un itinéraire bis du corridor V Lisbonne-Kiev entre Lyon et la Péninsule ibérique.

Un bilan sera tiré au bout de six mois, l'objectif étant que des Basques, acteurs politiques et socio-économiques mais aussi des citoyens comme c'est le cas en France, s'approprient à leur tour le projet comme ils ont su le faire pour le Bordeaux-Espagne et que nous puissions compter nos premiers membres européens, indispensables dans un projet... européen.