ferroviaire - RENTRÉE 2006

La rentrée, c'est l'occasion de faire l'inventaire de ce qui nous attend jusqu'aux prochaines grandes vacances. Et pour , cela démarre sur les chapeaux de roues.

Dès septembre, en effet, c'est l'ouverture de deux débats publics : le premier consacré au barreau TGV Poitiers-Limoges intéresse au premier chef la TAA puisqu'il s'agit ni plus ni moins d'un de ses tronçons. Si aujourd'hui pour Alain Rodet, Président de Limoges Métropole, le Conseil Général de la Haute-Vienne et la CCI de Limoges, pour Brive et la Corrèze également, il constitue la meilleure solution pour accélérer de manière significative les relations entre Limoges, le Limousin et Paris, il reste un sujet délicat pour le Conseil Régional.

Le second concerne la ligne ferroviaire Bordeaux-Espagne, TGV SEA, complémentaire de la TAA, les deux constituant une partie importante de l'axe Lisbonne-Kiev.

Pour ces deux débats, produira des cahiers d'acteurs qui permettent d'exprimer les points de vue et jouera les synergies entre les différents projets et la TAA, complémentarité et non opposition.

L'autre événement, ce sera à l'occasion de notre assemblée générale de novembre qui verra la présentation des résultats de la première partie de la pré-étude TAA/Réseaux interrégionaux.et la poursuite de cette étude.

Puis, il y a l'élection présidentielle de 2007 et, de la part des citoyens, la nécessité de dépasser les clivages politiques traditionnels ou les cotes d'amour inspirées par un visage souriant et sympathique, pour se prononcer réellement sur les propositions des candidats concernant des sujets qui nous tiennent à coeur et dont la TAA constitue une des réponses : les changements climatiques, la cohésion sociale et territoriale, la gestion des déplacements de l'après-pétrole et la construction européenne.

Aujourd'hui, nous connaissons ceux qui se sont engagés pour qu'ait lieu une réflexion innovante sur l'aménagement du territoire. Il en reste encore qui ne se sont pas encore prononcés, nous espérons qu'ils nous rejoignent au plus vite : l'étude est en cours, qui comprendrait, comme je le disais précédemment, qu'elle s'arrête en chemin faute d'un nombre suffisamment important de combattants, faute d'un nombre suffisant de personnes qui acceptent tout simplement de réfléchir plutôt que de n'avoir comme seule ambition de gérer un statu quo dévastateur ?

Lorsque cette élection, et celle des législatives, feront partie de l'Histoire, le soleil nous appelera à nouveau sur les plages, les sommets ou à la campagne et clôturera une année bien remplie.

a besoin plus que jamais de poursuivre sa croissance notamment au niveau des adhérents individuels afin que les aspirations de chacun dans les domaines évoqués puisse trouver un moteur qui permette qu'un jour proche elles deviennent réalité.