transport - Pour sa complémentarité avec d’autres projets

Extrait de Débat public LGV POCL - Cahier d'acteur n°15

Ouest-Sud, l'amorce du BEO / TRANSLINE, un vrai corridor européen

8 Il s’accorde avec le projet d’interconnexion LGV Sud-Ile de France, aujourd’hui acté.

9 Il s’inscrit utilement dans des interconnexions avec le réseau ferroviaire historique - le POLT, le Clermont-Paris, le Lyon-Limoges ou le Roanne-St Etienne - et rend compatible la construction future du BEO (LYON-LIMOGES-BORDEAUX/NANTES-RENNES), débouché naturel du Lyon-Turin, tandis qu’il renforce l’intérêt de la LGV Rhin-Rhône par un itinéraire Allemagne méridionale-Péninsule ibérique occidentale et intègre le Poitiers-Limoges.

10 Il est le seul à s’accorder avec le futur aménagement métropolitain du grand flanc occidental Lyonnais organisé autour des agglomérations de St Etienne, Roanne, Vichy et Clermont-Fd.

11 Il a une capacité de clientèle égale ou supérieure à celle des autres scénarios. Il faut donc ajouter :

  • l’arrondissement d’Aubusson, comme le bassin de Guéret-St Vaury en Creuse - appartenant à une région que RFF a déclarée non concernée par le projet POCL- mais dont la population appartient au grand bassin de vie de Montluçon ;
  • l’agglomération stéphanoise qui sera inéluctablement appelée à se dégager de sa dépendance du goulet d’étranglement de la vallée du Gier et donc à développer ses échanges ferroviaires par le Nord via Roanne ;
  • cette capacité est d’autant renforcée si le BEO est pris en compte comme induisant un trafic sur le POCL pour l’instant occulté ;
  • les trafics Nevers et Moulins-Lyon ainsi que Montluçon-Lyon et Montluçon-Clermont avec une intégration maximum de ces villes au scénario Ouest-Sud.